2016 : Une année record pour l’éolien français

2016 : Une année record pour l’éolien français

France Énergie Éolienne, l’association regroupant les acteurs de l’éolien français, annonce que l’année 2016 aura été une année record pour la filière.

Même si les conditions climatiques n’ont pas été entièrement favorables au bon fonctionnement des éoliennes, notamment en raison du manque de vent, la filière enregistre une croissance de 45% par rapport à 2015, avec 1 560,5 MW raccordés en 2016.

Selon FEE, cette performance est due à la « stabilité » du cadre réglementaire et grâce à l’existence de mécanismes de soutien, eux-mêmes soutenus par une volonté politique forte de promotion de l’éolien.

Ce sont donc 12 065,3 MW d’énergie éolienne qui étaient installés au 31 décembre 2016. La performance de la filière a permis la création de 2000 emploiis en 2015, ce qui contribue à assoir la responsabilité de la filière et à contribuer à son dynamisme économique.

Pour FEE, et notamment pour son président Olivier Perot, c’est une performance dont il faut se féliciter :

« Les professionnels de l’éolien se réjouissent d’une telle performance. Les efforts engagés depuis plusieurs années pour stabiliser le cadre économique et réglementaire de l’éolien portent leurs fruits, et témoignent d’une réelle prise en considération des attentes du secteur. Nous saluons le volontarisme des pouvoirs publics pour accélérer le développement de la filière éolienne en France »

Cependant, l’association souligne qu’il ne faudrait pas en rester là pour autant. Olivier Perot a notamment souligné la vigilance nécessaire sur la cohérence et la visibilité à long-terme pour les nouveaux mécanismes de rémunération et d’attribution qui verront le jour :

La poursuite des efforts de simplification entrepris est nécessaire pour permettre à la France de tenir ses engagements de développement des énergies renouvelables dans un contexte de lutte contre le changement climatique. De même, il sera nécessaire d’être particulièrement vigilant sur la cohérence et la visibilité à long terme que donneront les nouveaux mécanismes de rémunération et d’attribution actuellement en cours d’élaboration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *