Rapport ONU : les EnR ont représenté plus de la moitié des nouveaux moyens de production

Rapport ONU : les EnR ont représenté plus de la moitié des nouveaux moyens de production

Grâce à leur compétitivité, les énergies renouvelables (ou EnR) ont représenté plus de la moitié des nouveaux moyens de production en 2016. Un rapport de l’ONU indique plus précisément que, hors hydroélectricité, elles constituaient 55,3 % des capacités mondiales de l’année dernière.

Une nette augmentation de la production mondiale

Il y a une dizaine d’années, les EnR étaient sous-exploitées. Actuellement, elles sont devenues de véritables alternatives pour produire de l’électricité. Les installations éoliennes, photovoltaïques, géothermiques, et la biomasse ont pu fournir jusqu’à 127,5 GW en 2015 et 138,5 GW en 2016.

Si les EnR représentaient 55,3 % des capacités nouvelles installées en 2016, le rapport mentionne toutefois que les investissements ont baissé de 23 %. Ce paradoxe résulte de la chute des prix des projets renouvelables associée à une amélioration conséquente de leurs rendements.

Selon le rapport de l’ONU, les projets hybrides sont désormais de plus en plus appréciés. La tendance actuelle consiste à réunir deux technologies dans le but de réduire l’intermittence, de partager les terrains, la maintenance ou encore les réseaux.

Dans le monde, des installations d’environ 5,6 GW sont actuellement construites ou en phase de développement. Elles associent par exemple l’hydraulique et l’énergie solaire, l’éolienne et le solaire photovoltaïque, la géothermie et la biomasse, etc.

Un retournement de la situation serait-il possible ?

Les prévisions sont encore difficiles concernent l’avenir l’avenir des énergies vertes. L’éolien et le solaire sont par exemple susceptibles d’être affectés par les conjonctures politiques ou économiques défavorables.

Leur compétitivité peut être mise à mal suite à une forte hausse des taux d’intérêt internationaux ou lorsque la consommation d’électricité mondiale n’augmente pas selon les prévisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *