Guiness souhaite se réimplanter aux États-Unis

Guiness souhaite se réimplanter aux États-Unis

Le brasseur irlandais Guiness souhaite se réimplanter aux États-Unis : c’est en tout cas ce qu’il fait savoir cette semaine.

Le géant irlandais de la bière veut en effet surfer sur la vague du tourisme lié à la bière en Amérique du Nord, et construire sur le succès de sa brasserie dublinoise St James’s Gate.

La nouvelle brasserie américaine produirait donc de nouvelles bières pour le marché américain, comprendrait une plateforme logistique ainsi qu’un magasin, pour faire marcher le tourisme.

La fameuse « Stout » qui fait la réputation de la marque serait toujours produite en Irlande.

Tom Day, président de Diageo Beer Company, qui possède Guiness, a déclaré :

« Au vu du succès de notre brasserie à Dublin et de la popularité du tourisme lié à la bière aux US, nous sommes sûrs que les américains apprécieront avoir l’opportunité de voir le brassage Guinness. »

L’investissement total se porterait à 50 millions de dollars, et 40 emplois serait créés pour brasser les bières, mais aussi pour la plateforme logistique. 30 emplois supplémentaires pourraient voir le jour pour les visites du site et les activités commerciales.

La précédente usine Guinness au États-Unis, fermée en 2015, employait une centaine de personnes.

Le construction du nouveau bâtiment devrait commencer au printemps, et la direction espère pouvoir ouvrir l’usine à l’automne, pour coïncider avec le 200ème anniversaire de l’entrée de Guinness en Amérique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *