Wesper renaît de ses cendres

Wesper renaît de ses cendres

En décembre 2015, il y a un peu plus d’un ans, le tribunal de commerce déclarait la liquidation judiciaire du fabricant français d’échangeurs de chaleur Wesper.

Aujopurd’hui, Wesper renaît de ses cendres : la société a été rachetée par Air-Thermik, une société constituée exclusivement d’actionnaires privés et industriels français, et qui compte bien remettre la machine en marche, menée par Laurent Pinturier et Thierry Chicoine.

La liquidation judiciaire avait été prononcée à la suite de plusieurs rachats ayant donné lieu à des échecs de gestion importants.

Aujourd’hui, une vingtaine de salariés historiques de l’entreprise a été réembauchée, et la production est repartie depuis novembre 2016 à l’usine de Pons, en Charente-Maritime.

atelier_batterie_1 copie

La production concerne des échangeurs de chaleur, centrales de traitement d’air, aérothermes et aéroréfrigérants, ainsi que des batteries d’échange, produites sur mesure et en série.

Le fabricant veut vendre tous ces produits comme 100% français, ainsi que des pompes à chaleur propane et des groupes d’eau glacée, mais dans le courant de l’année 2017.

Thierry Chicoine et Laurent Pinturier, à l’initiative de la reprise, forment un duo de choc. Alors que Thierry Chicoine dirige déjà le fabricant de pompes à chaleur géothermiques Geothermik, localisé dans le Morbihan, Laurent Pinturier a de nombreuses années d’expérience commerciale dans le domaine du génie climatique.

On souhaite donc à Wesper de prendre rapidement son envol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *