Airbus pourrait déplacer ou supprimer des milliers de postes au sein du groupe

Airbus pourrait déplacer ou supprimer des milliers de postes au sein du groupe

Selon une information publiée dans le magazine Challenges le vendredi 2 mars 2018, le constructeur aéronautique européen Airbus pourrait déplacer ou supprimer des milliers de postes au sein du groupe.

Environ 3 600 postes concernés

Dans le but de compenser la baisse de production de l’A380 et de l’A400M, la marque envisagerait de supprimer ou déplacer environ 3 600 postes.

Cette décision d’Airbus avait été annoncée aux syndicats à l’occasion d’un comité européen qui s’est tenu le 7 mars dernier à Toulouse.

Elle avait provoqué la surprise des participants, étant donné que l’avionneur européen possède actuellement un carnet de commandes qui pèse 1 000 milliards d’euros. De plus, l’année dernière, Airbus a réalisé un bénéfice d’environ 2,9 milliards d’euros.

Deux programmes sont à la traîne

Malgré les réalisations du géant européen, il convient de noter que deux programmes sont toujours à la traîne.

D’une part, la demande est actuellement faible pour l’A380. En 2018, la marque ne compte produire qu’environ 12 appareils. L’année prochaine, ce volume pourrait encore être réduit de moitié, avec seulement 6 exemplaires à sortir de l’usine.

D’autre part, l’A400M fait l’objet de nombreux problèmes techniques et de retards de livraison. À cause de cela, le groupe a été contraint de provisionner plus de 8 milliards d’euros depuis le lancement de ce modèle d’avion de transport militaire.

Dans tous les cas, la société Airbus a affirmé qu’elle n’envisage pas d’arrêter la fabrication de ces deux modèles d’avion pour conserver son savoir-faire et ses compétences en cas de redémarrage des programmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *