Airbus remet en question ses activités au Royaume-Uni

Airbus remet en question ses activités au Royaume-Uni

Airbus remet en question ses activités au Royaume-Uni suite au « Brexit », la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le constructeur aéronautique y fabrique les ailes de ses avions destinés au transport de passagers.

Airbus avance que, si aucun accord concernant le commerce futur n’est établi, le British Exit, ou Brexit, pourrait en effet impliquer des conséquences non négligeables. L’enseigne pourrait donc être amenée à reconsidérer sa position sur le long terme au Royaume-Uni.

En d’autres termes, si le pays sort brusquement de l’union douanière à partir du 29 mars 2019, sans transition, cela pourrait entrainer une perturbation et une interruption importante de la production britannique, entravant ainsi l’avenir d’Airbus au Royaume-Uni.

Dans un communiqué, la société a annoncé qu’elle envisage de prendre des mesures visant à réduire ces risques. Entre autre, elle prévoit d’acheter plus de pièces dans le but de constituer un stock de régulation.

Selon les analystes du secteur, Airbus pourrait également se retirer du Royaume-Uni et transférer sa production en Allemagne, en Espagne, voire dans d’autres pays fournisseurs tels que la Corée du Sud.

Rappelons qu’au Royaume-Uni, Airbus emploie actuellement environ 15 000 personnes, réparties sur 25 sites. Les ailes de ses avions sont fabriquées dans ce pays puis envoyées à d’autres usines d’assemblage dans d’autres pays européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *