L’assainissement individuel coûte si cher à mettre en place qu’on se demande souvent s’il n’est pas possible de grouper un seul assainissement pour plusieurs logements, immeubles ou lotissements.

C’est ce qu’on appelle l’assainissement individuel regroupé, et c’est une pratique tout à fait courante qui peut permettre des économies sur le prix d’installation, mais aussi sur les coûts de fonctionnement.

Dans ce dossier spécial, nous allons regarder quelles sont les contraintes de l’assainissement regroupé, les dispositifs existants et la réglementation !

Qu’est-ce que l’assainissement individuel regroupé ?

assainissement individuel regroupé

On peut regrouper l’assainissement de deux maisons, mais on peut aussi le faire pour tout un lotissement !

Le principe de l’assainissement individuel regroupé est très simple : comme son nom l’indique, il s’agit de regrouper les systèmes d’assainissement de plusieurs logements en un seul et même endroit.

Mais attention, première particularité : il faut bien faire attention à ne pas confondre assainissement individuel regroupé et assainissement semi-collectif. Ce qui différencie les deux types d’assainissement, c’est le dimensionnement des systèmes.

On parle d’assainissement individuel, ou assainissement semi-collectif (ANC) jusqu’à 20 EH (équivalent-habitant). Au-delà de cette limite, on passe à l’assainissement semi-collectif : les normes ne sont pas les mêmes.

Si vous voulez regrouper l’assainissement de tout un lotissement, il faut donc garder cela à l’esprit.

Obtenez un devis gratuit sans engagement"micro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Comment regrouper un assainissement individuel ?

Le groupement d’assainissement intervient dans plusieurs configurations.

Tout d’abord, il peut s’agir d’un promoteur qui souhaite faire construire un lotissement, et préfère regrouper l’assainissement. Dans ce cas, les avantages sont multiples :

  • gain de place (plus d’espace par lot)
  • coûts d’installation réduits
  • coûts de fonctionnement à la charge des propriétaires réduits

Ici, la procédure est très simple, puisque les logements ne sont pas encore construits.

La question se pose d’une autre manière lorsque l’on considère deux voisins souhaitant regrouper leurs installations. Dans ce cas, les bénéfices sont les mêmes, mais d’autres problèmes se posent.

Tout d’abord, il faut être sûr de bien s’entendre avec le ou les voisin(s) en question, et anticiper des situations problématiques :

  • Que se passe-t-il si vous vendez votre logement ?
  • Que se passe-t-il si votre voisin vend son logement ?
  • Sur quelle parcelle sont situées les installations d’assainissement ?
  • Etc.

Mais ce sont surtout des problèmes d’ordre relationnel, qui sont à prendre au cas par cas !

Administrativement, il n’y a rien qui vous empêche ou vous contraint pour l’assainissement non collectif regroupé : nous ne pouvons que vous le conseiller car vous économiserez sur tous les fronts !

Quel dispositif d’assainissement regroupé installer ?

L’assainissement regroupé permet de gagner de la place : c’est la raison pour laquelle nous allons surtout parler des filières agréées dans cet article : il s’agit de dispositifs dernier cri conçus pour être le plus compacts possible.

On trouve 2 dispositifs agréés parfaitement adaptés à l’assainissement regroupé : la micro-station d’épuration et le filtre compact.

Micro-station d’épuration pour l’assainissement regroupé

La micro-station Graf Klaro Quick

La micro-station d’épuration est un dispositif qui reprend le principe de fonctionnement des stations d’épuration municipales, mais en version « micro ».

C’est le dispositif le plus compact du marché : environ 5m² d’emprise au sol pour 5EH. Elle possède deux inconvénients principaux :

  1. Elle est sensible aux variations de charge (départs prolongés de plus de 3 mois)
  2. Elle doit être alimentée en électricité toute l’année, ce qui donne des coûts de fonctionnement plus élevés.

Comme vous pouvez l’imaginer, ces deux inconvénients sont contrebalancés par le partage des coûts induits par le groupement de l’assainissement.

C’est la raison pour laquelle la micro-station est le dispositif plébiscité lors de l’assainissement regroupé !

Filtre compact pour l’assainissement regroupé

Filtre compact tricel Seta installé

Le filtre compact Tricel Seta après installation

Deuxième dispositif sur notre liste : le filtre compact.

Il s’agit d’un dispositif un peu moins compact que la micro-station d’épuration, mais toujours beaucoup moins encombrant que les filières traditionnelles.

Un filtre compact est composé d’une fosse toutes-eaux suivie d’un massif filtrant, qui épure les eaux prétraitées. Ce dispositif fonctionne sans électricité, mais nécessite souvent une pompe de relevage pour fonctionner : la pompe, elle consomme de l’électricité toute l’année.

Les coûts de fonctionnement du filtre compact sont donc égaux à ceux de la micro-station, alors que son coût d’achat, installation comprise, est un peu supérieur.

Cependant, le filtre compact est éligible au prêt à taux zéro, contrairement à la micro-station !

Conclusion : quel dispositif pour l’assainissement regroupé ?

Si vous savez que vous pourrez surmonter les problèmes de voisinage et régler les désaccords potentiels facilement, l’assainissement regroupé est une aubaine financière pour tous :

  • installation moins chère
  • fonctionnement moins cher
  • entretien moins cher
  • installations moins encombrantes.

La micro-station et le filtre compact sont tous deux équivalents pour cette tâche : ce seront les conditions d’installation qui détermineront l’utilisation de l’un ou de l’autre.

Mais une chose est sûre : regrouper son assainissement n’est jamais une erreur !