General Electric s’apprête à céder son activité de turbines à gaz industrielles

General Electric s’apprête à céder son activité de turbines à gaz industrielles

Selon Reuters, le conglomérat américain General Electric s’apprête à céder son activité de turbines à gaz industrielles dont le montant est estimé à environ deux milliards de dollars, soit près de 1,6 milliard d’euros.

Le directeur général de GE, John Flannery, s’est prononcé à ce sujet. Devant plusieurs investisseurs et analystes, il a souligné qu’il était favorable à l’idée de procéder à une scission de GE et qu’une de ses divisions pourrait être mise en vente.

Dans le cadre de cette réflexion, le groupe a également tenté d’examiner les possibilités qui s’offrent à ses activités dans le secteur du transport, de l’éclairage et de la santé.

Redresser les performances du conglomérat

En réalité, si les activités de turbines à gaz industrielles étaient cédées, le conglomérat pourrait simplifier le fonctionnement de son unité de génération d’énergie qui a vu son bénéfice plonger de 45 % en 2017.

Cette activité de fabrication de turbines à gaz comprend notamment les modèles Waukesha et Ensacher, destinés à l’alimentation en énergie des sites industriels. Les produits de GE dans ce segment de marché vont des turbines de petite à moyenne puissance, soit de 100 kilowatts à 10 Mégawatts.

Selon encore certaines sources, la préparation de cette cession pourrait être attribuée à Citigroup, une entreprise financière majeure qui siège à New York. Le porte-parole du groupe a toutefois refusé d’apporter plus d’informations à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *