La mise en place d’un système d’assainissement est soumise à des normes strictes. Elle demandera l’intervention d’un professionnel et souvent des travaux de terrassement plus ou moins importants en fonction du volume du dispositif et des contraintes liées à votre terrain.

Dans ce dossier spécial, nous allons nous intéresser tout particulièrement à l’installation d’une fosse septique.

Qu’est-ce qu’une fosse septique ?

installation-fosse-septiqueQu’on se le dise, ce terme ne vous renvoie pas à la fosse septique traditionnelle qui ne pouvait traiter que les eaux noires ou eaux-vannes, à savoir celles qui proviennent des toilettes (WC).

De nos jours, il sert à désigner la fosse septique toutes eaux, ou tout simplement fosse toutes-eaux (FTE) qui équipe les logements non collectifs.

Une FTE peut recevoir et clarifier l’ensemble des effluents produits par votre habitation, sauf les eaux pluviales.

Autrement dit, elle peut assurer :

  • Le prétraitement des eaux grises ou eaux ménagères qui contiennent souvent des détergents et des graisses.
  • L’épuration des eaux-vannes qui renferment généralement de l’urine et des matières fécales.

Obtenez un devis gratuit sans engagementmicro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Les éléments qui composent la fosse septique

Une FTE ne permet pas, seule, de procéder à l’épuration des eaux usées d’un logement : pour cela, il faut y adjoindre un système de traitement. Il peut s’agir d’un épandage, auquel cas on parle de filière traditionnelle, ou d’un massif filtrant, auquel cas il s’agit d’une filière agréée !

La filière agréée comprend deux parties : la fosse septique proprement dite, qui prend en charge la décantation primaire des eaux usées, et le massif filtrant dans lequel les effluents prétraités subissent une seconde épuration. Cela se fait grâce à des bactéries naturellement présentes dans les boues. A la sortie du dispositif, les eaux peuvent être relâchées directement dans la nature.

Les deux compartiments sont légers et faciles à transporter. Parfois, ils peuvent même être intégrés dans une seule cuve. Ainsi, l’emprise au sol de la filière ne dépasse pas les 5m² si vous choisissez le modèle le plus petit.

Pour mettre en place un filtre compact (FTE + massif filtrant), vous n’avez qu’a :

  • Creuser un trou,
  • Y installer quelques graviers ou un lit de sable,
  • Poser le dispositif,
  • Remblayer le tout.

Pourquoi confier l’installation de votre fosse septique à des professionnels ?

D’un côté, la loi vous oblige à vous fier à un spécialiste agréé pour garantir le respect les normes en vigueur concernant la mise en marche de votre assainissement. D’un autre côté, cela garantit une durée de vie longue et le bon fonctionnement des ouvrages.

Si l’installation peut donc se résumer en quatre points, tels que mentionnés ci-haut, le professionnel doit en réalité prendre en compte plusieurs autres paramètres comme :

  • La distance minimale entre le dispositif et votre habitation, les limites de propriété, les arbres, les puits, les sources d’eaux destinées à l’alimentation, etc.
  • L’intégration paysagère de l’installation dans votre jardin,
  • Le système de ventilation de la filière,
  • La grandeur du trou pour que la fosse n’entre pas en contact avec les parois,
  • Le remplissage de la fosse avec de l’eau claire après sa dépose,
  • Etc.

Bref, chacune de ces opérations nécessite une bonne connaissance et de l’expérience en la matière. Dans la plupart des cas, votre fabricant devrait proposer la livraison jusqu’à la mise en marche de votre équipement par le biais de son réseau d’installateurs.

Mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours vous rapprocher du Service public d’Assainissement non collectif (SPANC). Sur une simple demande, ce service vous fournira une liste non exhaustive des installateurs qualifiés dans votre ville.