Des micro-puces pourront être implantées sous la peau des employés de 32M

Des micro-puces pourront être implantées sous la peau des employés de 32M

Cela ne ressemble à de la science-fiction, mais c’est bien réel !

La technologie RFID (Radio Frequency Identification) a déjà fait ses preuves auprès des éleveurs qui souhaitent étiqueter leurs bétails. Cette fois, des micro-puces utilisant cette technologie pourront également être implantées sous la peau des employés de Three Square Market (32M) qui le désirent.

Le principal objectif de cette initiative est de promouvoir la technologie de libre-service.

Des micro-puces sous la peau des humains ?

Le projet consiste à incruster une micro-puce du même type que celle utilisée pour identifier les animaux.

La puce est implantée en quelques secondes sous la peau, entre le pouce et l’index. Elle n’est pas traçable puisqu’elle ne contient pas de capteur GPS.

Par ailleurs, elle ne contiendra que les informations que chaque employé choisira de fournir. Celles-ci ne constituent en aucun cas une donnée biométrique.

À quoi servira cette micro-puce ?

Opérationnellement, la RFID utilise des champs électromagnétiques permettant d’identifier les informations stockées électroniquement.

La puce utilise la communication en champ proche (Near Field Communication – NFC), la même que celle utilisée par les cartes de crédit sans contact.

Les employés qui en sont dotés pourront être identifiés et faire leurs achats dans la salle de pause, depuis leur bureau, dans les portes ouvertes, etc. Ils peuvent également en faire usage pour se connecter à leur ordinateur, leurs imprimantes, et pour réaliser bien d’autres tâches.

32M, le développeur de logiciels destinés aux distributeurs automatiques prévoit de recevoir 50 salariés volontaires pour le début de l’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *