La fosse septique est le système d’assainissement non collectif le plus largement connu, et aussi le plus répandu. En réalité, la fosse septique ne prend en charge qu’une partie du processus d’épuration des eaux : le pré-traitement. Ensuite, c’est le plus souvent un épandage qui prend en charge le traitement.

Le problème est qu’un épandage prend beaucoup de place, et certaines personnes n’ont pas toujours ni la place ni l’envie d’installer un tel dispositif. Aujourd’hui, nous regardons le prix des solutions de fosse septique sans épandage !

Il n’est en effet pas obligatoire de creuser des tranchées dans son terrain pour épurer correctement ses eaux usées. Depuis une dizaine d’années, des dispositifs compacts et sans tranchée ni épandage ont vu le jour. On les regroupe sous le nom de « filières agréées. »

Prix d'une fosse septique sans épandage

Filières agréées et traditionnelles

On distingue les filières traditionnelles (fosse septique + épandage), des filières agréées (micro-station d’épuration, filtre compact, filtre coco, etc.). Ces dernières portent ce nom car il est nécessaire de disposer d’un agrément ministériel pour les commercialiser.

Les filières agréées sont bien plus compactes que les filières traditionnelles, mais aussi plus écologiques dans certains cas.

D’une manière générale, on peut considérer que les filières agréées sont des manières innovantes d’assainir les eaux usées. Dans certains cas, c’est le processus d’épuration qui est innovant (comme dans une micro-station), mais c’est plus souvent la mise en place de ce processus qui l’est : par exemple, un filtre compact est basé sur le même principe que l’épandage, mais dix fois plus compact !

Obtenez un devis gratuit sans engagementmicro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Qu’entend-on par épandage ?

L’épandage est un dispositif installé en aval d’une fosse toutes-eaux. Pour le mettre en place, il faut creuser des tranchées ou un lit d’épandage dans le sol. Des tuyaux perforés au niveau de leur partie inférieure sont placés horizontalement au-dessus des tranchées à une profondeur de 60 à 80 cm. Au dessus de ces canalisations, on met en place un géotextile recouvert de terre végétale.

Lorsque les effluents domestiques sont pré-traitées par la fosse toutes eaux, ils passent dans le réseau de tuyaux et sont dispersés par les tuyaux sur toute la surface des tranchées. Elles traversent par la suite une couche de graviers. Le lit d’épandage permet l’infiltration lente des eaux dans le sol en place qui, quant à lui, contient des bactéries épuratrices capables d’épurer les effluents.

Pour installer un système d’épandage, il faut que le sol :

  • soit perméable pour permettre à l’eau de s’écouler,
  • ne présente aucune remontée d’eau,
  • fournisse un bon fonctionnement micro-organique.

Par conséquent, vous devez donc réaliser une étude préalable du sol.

Concernant le dimensionnement de l’épandage, il faut :

  • environ 4 tranchées de 60 à 90 mètres pour un logement composé de 3 pièces principales,
  • environ 5 tranchées de 80 à 120 mètres pour un logement composé de 4 pièces principales,
  • environ 6 tranchées de 100 à 150 mètres pour un logement disposant de 5 pièces principales.

Une pièce principale est une unité dédiée au séjour ou au sommeil. Elle doit avoir une surface d’au moins 7 mètres carrés, d’une hauteur sous plafond de 2,50 mètres et d’une ouverture laissant passer l’air et la lumière. En termes d’assainissement, on utilise souvent le terme « Équivalent habitant » ou EH, qui équivaut à une pièce principale.

Comme vous l’aurez sûrement constaté, pour une maison standard de 3 à 6 EH, la surface nécessaire pour l’épandage peut donc aller jusqu’à plus de 100 mètres carrés. De plus, le coût de sa mise en place s’élever à 4 000 jusqu’à 6 000 €.

Le prix d’une fosse septique sans épandage

DispositifPrix hors pose et HT
Micro-station d'épuration5000€ - 8000€
Filtre compact6000€ - 10 000€

Lorsqu’on entend parler de fosse septique sans épandage, les propriétaires parlent le plus souvent d’une micro-station d’épuration. On trouve aussi des filtres compacts, et des massifs plantés.

Attention : installer une fosse septique sans système de traitement des eaux en sortie de fosse est tout à fait interdit, car une fosse septique n’épure pas les eaux usées. Le rejet d’eaux usées non épurées dans la nature peut poser de graves problèmes à la faune et à la flore locales, mais aussi mettre en danger la santé publique !

La micro-station

Graf Easyone packshot

Micro-station SBR Graf EasyOne

Une micro-station est un dispositif compact et tout-en un ; trois technologies sont disponibles :

  • culture fixée – les bactéries se développent sur un support
  • culture libre – les bactéries se développent dans les eaux
  • SBR (Séquençage des boues) – système électronique qui active les différentes étapes de l’épuration à la suite les unes des autres.

Les micro-stations d’épuration fonctionnent de la même façon que les stations d’épuration urbaines, comme leur nom l’indique. Ce sont des bactéries, et uniquement des bactéries, qui épurent les eaux usées.

Dans le premier compartiment de la micro-station (qui est assimilable à la fosse septique), ce sont des bactéries qui n’ont pas besoin d’oxygène pour fonctionner (anaérobies).

Au contraire, dans le compartiment qui se charge du traitement des eaux, des bactéries aérobies (qui nécessitent de l’oxygène pour vivre) se développent autour d’un support bactérien, le plus souvent installé au milieu de la cuve.

C’est la raison pour laquelle les micro-stations doivent être alimentées en oxygène, et donc en électricité, en permanence.

Les micro-stations présentent plusieurs avantages non négligeables :

  • très faible emprise au sol
  • facile d’installation
  • très bonnes performances

Elles ont deux inconvénients principaux : d’abord, elles supportent assez mal les grandes fluctuations d’occupation (de charge) ; ensuite, elles consomment de l’électricité toute l’année, car les bactéries ont besoin d’être alimentées en oxygène.

Sachez que si vous avez peu ou pas de terrain, il est possible d’installer une micro-station hors-sol, dans une cave ou un garage !

Nous avons un dossier spécial sur le prix des micro-stations, que vous pouvez consulter ici !

Filtres compacts

Coupe de Boxeparco, filtre compact

Coupe de Boxeparco, filtre compact d’Eparco

Le filtre compact est la solution qui se rapproche le plus d’une fosse septique sans épandage. En réalité, un filtre compact est composé d’une fosse septique suivie d’un massif filtrant, qui fait office d’épandage.

Dans ce « massif », qui est en fait une cuve, se trouve le média, un matériau choisi pour ses capacités de filtration et de développement bactérien. Ce média peut être de synthèse (certains types de zéolite) ou naturel (fibre de coco, coquilles de noisette, copeaux de coco, xylit, etc.).

Le traitement des eaux usées dans un filtre compact est double :

  • épuration physique par filtration grâce au passage des eaux au travers du média, qui agit comme un tamis
  • épuration bactérienne à l’aide des bactéries qui se développent autour du média.

Pour faire simple, le filtre compact reprend le fonctionnement d’une filière traditionnelle fosse septique + épandage, mais dans un format qui ressemble à celui de la micro-station.

Le prix d’un filtre compact est très proche de celui d’une micro-station d’épuration, mais contrairement à elle, il n’a pas besoin d’être constamment alimenté en électricité pour fonctionner.

Cela dit, dans un filtre compact, les eaux usées sortent souvent du filtre plus bas qu’elles ne doivent être rejetées dans la nature. Cela signifie qu’il faut souvent utiliser une pompe de relevage pour relever les eaux épurées jusqu’à l’exutoire.

Or, une pompe de relevage consomme presque autant qu’une micro-station, en fonction des modèles !

Le filtre planté

Le filtre planté utilise des végétaux pour épurer les eaux. Cela peut être des roseaux, massettes, joncs, iris, etc. Ayant vu le jour dans les dernières années du 20e siècle, le filtre planté a rapidement fait l’apanage des particuliers.

Les eaux grises et eaux-vannes arrivent tout d’abord dans des bassins remplis de substrats minéraux (gravier, sable, pouzzolane, etc.) où sont plantés les végétaux.  Ces plantes, telles que les roseaux, peuvent tout particulièrement former un tissu racinaire capable de drainer, d’apporter de l’oxygène pour permettre le développement des bactéries aérobies. Celles-ci se fixent et se développent sur ces racines pour dégrader et de minéraliser les matières organiques. Les matières polluantes seront de ce fait assimilables par les plantes.

Cela dit, ce genre de filtre fait appel à un procédé biologique et économique. Pour les autres filières d’assainissement, lorsque les effluents sont confinés dans une cuve sans oxygène, la dégradation des matières polluantes peut alors être incomplète. Cela fera apparaitre des boues et des gaz qui génèrent des odeurs désagréables. Contrairement à ces filières, les  filtres plantés réalisent la dégradation à l’air libre. Les matières organiques sont ainsi complètement dégradées sous forme de vapeur d’eau et d’humus.

L’autre avantage du filtre planté, c’est qu’il ne requiert pas beaucoup d’entretien.  Pour assurer son bon fonctionnement, il faut réaliser des opérations de type jardinier telles que le fauchage et le désherbage. À noter que c’est pendant la première année que l’entretien est la plus importante, pendant laquelle les plantes poussent. Au bout d’environ 10 ans, les boues qui se forment en surface du filtre doivent aussi être enlevées et compostées.

Le prix d’une fosse septique sans épandage

Vous l’avez vu, il est interdit de s’affranchir complètement d’une solution de traitement des eaux, et une fosse septique ne suffit pas.

Cela dit, il existe des solutions bien plus compactes qu’un épandage, et enterrées, donc plus discrètes.

Le coût total  d’une installation d’assainissement va bien plus loin que le simple achat du dispositif ! Pour une installation complète de fosse septique sans épandage (micro-station ou filtre compact), comptez entre 7 000€ et 10 000 €.

Prix de la micro-station

Le prix d’une micro-station d’épuration évolue en fonction de son dimensionnement et du  type de technologie utilisée.

En général, les micro-stations qui font appel à la technologie « à boues activées » coûtent légèrement moins chères que les modèles « à culture fixée ». Bien entendu, plus le nombre d’EH de la micro-station sera grand, plus son coût sera élevé.

  • pour un modèle à culture libre, prévoyez donc un budget de 5000 à 6 500 € pour un volume de 2 à 20 EH,
  • pour une micro-station à culture fixée, comptez entre 5500 et 8000 € pour un logement comprenant 2 à 20 pièces principales.

Rappelons que la micro-station d’épuration a besoin d’électricité pour fonctionner en permanence, cela pourrait donc faire augmenter votre facture d’environ 50 € par an.

De plus, votre micro-station doit être entretenue régulièrement et subir des contrôles tous les 2 à 4 ans. En moyenne, le cout de ces prestations est estimé à 200 € par an.

N’oubliez pas qu’il faudra vidanger les boues dans la fosse toutes-eaux. Cette opération doit être réalisée par un professionnel et vous coûtera environ 400 €. Selon le volume de la cuve, le nombre et les habitudes quotidiennes des occupants de votre logement, la fréquence de vidange peut osciller entre tous les 6 mois et tous les 4 ans.

Prix du filtre compact

Avant tout, il convient de mentionner que le prix d’une fosse septique suivie d’un filtre compact peut être bien moins élevé que celui d’un système d’assainissement classique.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau fourni ci-dessus, le prix du dispositif peut aller de 6000 à 10 000 €. À cela s’ajoute le coût de la vidange d’environ 150 à 300 € et celui du changement du média filtrant. Le recyclage du média pourrait vous coûter en moyenne 4 000 €, mais cette opération ne se fait généralement qu’au-delà d’une dizaine, voire d’une vingtaine d’années.

Prix du filtre planté

Dans certains cas, il est recommandé d’installer une fosse toutes-eaux avant le filtre planté, bien que cela ne soit pas toujours obligatoire. Si vous avez opté pour cette solution, vous devrez donc penser aux coûts liés aux vidanges.

Pour cette filière, le prix d’installation est généralement compris entre 4 000 et 6 500 €.  Comme le faucardage ou le désherbage annuel peut être réalisé par vous-mêmes, vous n’avez donc pas besoin d’ajouter un budget supplémentaire pour l’entretien du filtre.

Les dépenses globales relatives à votre système d’assainissement sans épandage doivent aussi inclure d’autres coûts annexes. On cite par exemple celui nécessaire pour réaliser l’étude du sol (200 à 500 €).

Enfin, quelle que soit la filière choisie, n’oubliez pas le coût des contrôles du SPANC ou Service public d’Assainissement non collectif. Cela se fait avant la mise en place de votre dispositif d’assainissement (50 à 250 €) et après l’achèvement des travaux (70 à 150 €).

À noter que ces contrôles sont indispensables, voire obligatoires, pour obtenir la certification de votre système d’assainissement sans épandage.

Quid des Subventions pour l’assainissement ?

Sous certaines conditions de ressources, il est possible de vous faire subventionner une partie du coût des travaux.

Si vous achetez le matériel auprès d’un professionnel agréé et que vous lui faites réaliser les travaux, vous avez aussi droit automatiquement à un abaissement à 10% du taux de TVA.

Certains dispositifs, comme le filtre compact, sont aussi éligibles à un crédit d’impôt ou à l’éco-prêt à Taux Zéro. Pour vous renseigner, rapprochez-vous du SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) de votre territoire, ou d’un professionnel !