Le marché de l’assainissement individuel est de plus en plus fourni en modèles de micro-stations d’épuration.

Mais lorsque l’on parle de critères de choix pour une micro-station, le prix est la composante principale qui guide le choix des acheteurs.

Nous vous avons donc concocté le seul guide du net dédié entièrement à comprendre quel est le prix des micro-stations, comment il varie et selon quels critères !

Micro-station et prix : les tendances

 Prix de la micro-station HT et hors posePrix de l'installationCoût total
4EH5000€2000€ - 5000€7000€ - 10 000€
6EH6000€2000€ - 5000€8000€ - 11 000€
8EH7500€2000€ - 5000€9500€ - 12000€

Vous voyez ci-dessus les fourchettes de prix pour les micro-stations.

Le prix dépend tout d’abord de la taille de la micro-station, souvent aussi appelée dimensionnement, et exprimée en EH, ou « équivalents-habitants ».

On compte 1 EH par pièce principale de la maison. Une pièce principale est une pièce de séjour ou de sommeil, avec :

  • plus de 2,5 mètres de hauteur
  • plus de 7 m²
  • une fenêtre ou ouverture.

Le dimensionnement grâce aux EH permet d’adapter la taille de la micro-station au nombre d’habitant théorique de la maison.

Vous remarquez sûrement que les prix sont donnés hors-taxes, car le taux de TVA peut varier en fonction de votre situation : il peut être réduit à 10% au lieu de 20% !

Alors tout ça, c’est bien beau, mais les fourchettes sont très larges. Regardons donc ce qui fait varier le prix des micro-stations !

Qu’est-ce qui fait varier le tarif des micro-stations ?

Le prix des dispositifs varie en fonction de plusieurs critères, que nous allons examiner un à un :

  • la technologie utilisée
  • les matériaux utilisés
  • la qualité des équipements
  • la qualité du service client offert par le fabricant
  • etc.

Attention : il faut savoir que pour être commercialisées, les micro-stations doivent recevoir un agrément ministériel qui justifie que leurs performances épuratoires sont conformes aux normes en vigueur.

Donc même les micro-stations les moins chères épurent les eaux correctement. Mais les fabricants font des économies sur d’autres points !

Technologie utilisée

Il existe trois types de technologie utilisés dans les micro-stations, mais seuls deux types sont vraiment présents sur le marché :

  • culture fixée
  • SBR ou boues activées

Les micro-stations à culture fixée sont souvent moins chères à l’achat que les micro-stations SBR. Cependant, le principal avantage des micro-stations SBR est de consommer nettement moins d’électricité que les autres. Cela signifie que le prix du produit sur l’ensemble de sa durée de vie peut en réalité être moins important pour les micro-stations SBR !

Les différences en termes de fonctionnement sont assez simples : une micro-station à culture fixée comporte 3 compartiments, qui s’occupe du prétraitement, du traitement et de la clarification des eaux.

Au contraire, une micro-station SBR comporte 2 compartiments : un pour le prétraitement, et un autre qui alterne les cycles de traitement et ceux de clarification des eaux. Sa consommation électrique est inférieure car le compresseur ne fonctionne pas en permanence.

On considère toutefois que la micro-station à culture fixée représente le meilleur rapport performance/prix. La raison est que les compartiments de décantation et de traitement des effluents domestiques sont séparés. Ce qui permet une fréquence de vidange plus espacée de la fosse toutes-eaux, et le coût unitaire de cette prestation est d’environ 200 euros.

Matériaux utilisés

Le choix des matériaux utilisés fait grandement varier le prix du dispositif final, puisque certains matériaux sont moins chers à travailler ou à l’achat.

C’est notamment au niveau des cuves que la différence est la plus grande. On trouve 3 matériaux utilisés pour les cuves de micro-stations :

  • Le béton
  • Le PVC/PEHD (Polyéthylène Haute Densité)
  • Le Polyester renforcé de fibres de verre (PRV)

Le béton est le moins cher à l’achat, mais présente plusieurs inconvénients :

  • les micro-stations sont lourdes à transporter, et le transport coûte plus cher
  • retirer une micro-station en béton demande plus de temps et d’outils en raison de son poids non négligeable

Le PRV fait l’unanimité dans les micro-stations haut de gamme, car il s’agit d’un matériau facile à travailler, très résistant et au rapport qualité/prix excellent. Les cuves en PRV disposent souvent de bonnes garanties (jusqu’à 20 ans).

Le PVC est moins cher que le PRV mais aussi beaucoup moins utilisé en raison de sa relative fragilité par rapport aux autres alternatives.

On trouve cela dit beaucoup de stations en PEHD, un matériau qui représente un bon compromis entre PVC et PRV.

Il faut savoir que dans certains cas, les conditions d’installation demandent l’utilisation d’un matériau particulier, en raison par exemple de la nature du sol, de la présence d’une nappe phréatique, etc.

Équipements dans la micro-station

Comme pour beaucoup de produits dans beaucoup de secteurs, la différence de prix entre les modèles de micro-stations se justifie par la qualité des équipements internes.

Dans le cas des micro-stations, il s’agit :

  • du compresseur
  • des matériaux de raccordement
  • des pompes
  • etc.

Il faut être conscient que les dispositifs les moins chers disposent souvent d’équipements de qualité moindre, qui risquent de tenir moins longtemps et d’engendrer plus de réparations à long-terme.

Au contraire, les stations haut-de-gamme profitent d’équipements mécaniques et électriques (compresseurs, raccordement, augets, filtres, pompes, etc.) de qualité supérieure, ce qui réduit les risques de dysfonctionnements.

Expérience et compétences du fabricant

Lorsque vous allez acheter votre micro-station, choisissez toujours les fabricants qui possèdent une grande expertise dans le domaine. D’accord, mais la question est de savoir vers quelle marque (ou modèle de micro-station) devez-vous vous fier exactement.

On ne peut toutefois vous recommander une marque particulière, car chaque modèle de micro-station a ses atouts et ses limites.

Pour mieux vous aider, assurez-vous donc que le fabricant est capable de vous fournir des dispositifs qui respectent les normes suivantes :

  • numéro d’agrément délivré par le ministère de la Santé ou de l’Environnement,
  • norme CE 12566-3+A1 (cette norme spécifie les exigences, les méthodes d’essais, le marquage ainsi que l’évaluation de la conformité de votre micro-station),
  • norme NFC 15-100 pour les installations électriques des logements.

Parmi les fabricants ou distributeurs dignes de confiance en matière d’assainissement non collectif, vous pouvez par exemple choisir ABAS, Biorock, Bonna Sabla Nive, Boralit, Eloy Water, Epur, Graf, NEVE Environnement, Phyto Plus Environnement, SMVE, Stoc Assainissement et WPL.

Bien entendu, c’est une liste exhaustive et vous trouverez surement d’autres enseignes qui proposent des micro-stations. Si vous avez un doute de leur fiabilité, vous pouvez toujours vous demander conseil à votre SPANC (Service public d’assainissement non collectif).

Service client

Enfin, il faut aussi se rappeler que, lorsque vous achetez un dispositif d’assainissement, vous payez aussi une partie de la marque et des services offerts après-vente.

Par exemple, certains fabricant comme Sebico ou Eparco font des efforts pour mettre à disposition des utilisateurs finaux un réseau de partenaires formés aux produits, capables d’intervenir rapidement en cas de panne ou de dysfonctionnement.

Bien sûr, ce type de prestations fait varier le prix des micro-stations !

De même, certaines marques peuvent offrir la mise en service et le premier entretien : il faut donc en tenir compte en comparant vos devis.

Au prix d’achat du dispositif s’ajoute son coût d’installation

Comme vous avez pu constater dans le tableau ci-dessus, il faut aussi intégrer dans le prix de la filière le coût de son installation. Si le prix du dispositif est généralement compris entre 5000 € et 7500 €, le tarif de sa pose peut osciller entre 2000 € et 5000 €.

En effet, le budget nécessaire pour les travaux de terrassement et de pose du dispositif peut varier en fonction de plusieurs paramètres comme :

  • les accès difficiles ou fragiles (terrains humides, étroits, rocheux ou en forte pente ; cours carrelles ou pavés ; etc.)
  • la difficulté du dégagement des déblais
  • la mise en place d’une pompe de relevage en cas de besoin
  • les contraintes de la zone d’infiltration ou de rejet
  • etc.

Notez qu’il est possible d’installer vous-même votre micro-station si vous avez les compétences nécessaires. En choisissant cette option, vous aurez la possibilité de réduire considérablement votre budget assainissement.

Pourtant, l’installation sera plus longue et difficile à réaliser et le risque d’erreur sera plus élevé. À moins que vous ne soyez un professionnel agréé, vous risquez de perdre les garanties qui accompagnent votre dispositif. Ce plus, cela vous prive de certaines aides et subventions offertes par l’État.

Quelles sont les aides financières pour réduire le prix de votre installation ?

Les micro-stations d’épuration sont des dispositifs d’assainissement ultra-technologiques, et si les premiers prix commencent aux alentours de 5 000 euros, certains modèles coûtent plusieurs fois ce montant !

Vu le budget conséquent qui est demandé, il s’avère donc intéressant de pouvoir bénéficier d’une solution permettant de financer votre projet d’assainissement.

Plusieurs aides et subventions sont dans ce cas possible :

Vous pouvez par exemple économiser grâce à la TVA à 10 % ! Celle-ci est accessible à tous tant que le logement a plus de 2 ans et que les travaux sont effectués par un professionnel de l’assainissement. Cela vous permet déjà d’économiser sur le coût total d’installation, car celle-ci est aussi concernée par la TVA à 10 % !

Vous pouvez également obtenir une subvention offerte par l’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat (ANAH). Il s’agit d’un prêt dont le montant est calculé en fonction de vos revenus de l’année N-2. Votre dispositif doit dans ce cas être agréé et le logement doit être achevé depuis au moins 10 ans. Par ailleurs, l’installation doit permettre de réduire la consommation énergétique du logement concerné.

Enfin, n’oubliez pas qu’il existe d’autres types d’aides locales. Pour connaître leurs montants et leurs conditions d’éligibilité, renseignez-vous auprès de votre conseil régional et de votre caisse d’allocations familiales, ou bien contactez votre caisse de retraite.

Le prix d’une micro-station comparé à ceux des autres solutions d’ANC

Force est de constater que le prix de revient d’une micro-station d’épuration est généralement supérieur à celui d’une filière traditionnelle du type tranché d’infiltration, tertre d’infiltration ou filtre à sable drainé.

Mais pour pouvoir comparer ces filières d’assainissement, il faut se baser sur d’autres points qui sont souvent sous-estimés, voire oubliés. Il faut par exemple souligner que ce système gardera toujours sa valeur lorsque vous allez céder votre logement.

Votre logement est encore doté d’un filtre à sable ? Sachez que cela peut impliquer une dévalorisation de son prix lorsqu’on anticipe les coûts de la mise aux normes du système qui ne vont surement pas tarder à venir. Et même si l’acheteur accepte d’acquérir le bien avec un système d’assainissement traditionnel, il est évident qu’il va négocier le prix du logement en conséquence, et les enjeux sont de l’ordre de 10 000 euros.

Enfin, l’entretien réduit et la compacité de la micro-station demeurent les principaux avantages de cette filière, car cela diminue son coût de revient sur le long terme et économise l’espace disponible dans votre jardin. Sans oublier que cette filière a une plus longue durée de vie que les systèmes traditionnels.

Nos conseils

Micro stations à boues activées ou à culture fixée. Quel que soit le modèle que vous choisissez, son installation peut toujours coûter plusieurs milliers d’euros.

Avant toute chose, il est donc recommandé de faire appel à un bureau d’étude pour faire une étude préalable de la faisabilité de votre projet d’assainissement. Seul un spécialiste pourra vous recommander le modèle de micro-station, le dimensionnement, les équipements, et bien d’autres éléments qui vous permettront de définir exactement le prix de votre installation.

Une fois votre modèle choisi, vous avez également tout intérêt à bien vous renseigner sur le prix des différents fabricants de votre région. N’hésitez pas à leur demander plusieurs devis pour comparer leurs tarifs et pour être certain de bénéficier d’un prix abordable.