Total signe un accord de développement avec l’Iran

Total signe un accord de développement avec l’Iran

Le lundi 3 juillet dernier, Total a signé l’un des plus importants accords de développement avec l’Iran qui, rappelons-le, est le troisième producteur de pétrole de l’OPEP. Ce contrat de 4,8 milliards de dollars servira au développement de la phase 11 de Pars-Sud.

Pars-Sud est le plus important gisement de gaz naturel au monde. Le site est exploité depuis les années 1990, dont Total était l’un des principaux investisseurs en Iran, avant les sanctions prononcées à l’encontre de l’État du Moyen-Orient en 2006. Cette fois, la compagnie pétrolière française a décidé d’y retourner pour promouvoir le développement de la phase 11.

Selon un porte-parole de Total, cette installation sera mise en œuvre dans le respect le plus strict des réglementations nationales et internationales. À compter de 2021, elle pourra alimenter en gaz le marché domestique de l’Iran.

Ce qui fait de la compagnie pétrolière française la première société occidentale à se lancer dans ce secteur dans le pays et depuis la levée des sanctions. Total deviendra donc l’actionnaire à 50,1 % du projet, à côté de deux autres sociétés, à savoir Petropars (19,9 %) et la compagnie nationale chinoise (30 %).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *