BMO : le nombre de projets de recrutement en hausse en 2017

BMO : le nombre de projets de recrutement en hausse en 2017

Selon les résultats de l’enquête locale IPSOS cumul 2016, on a constaté une augmentation des besoins en main-d’œuvre des entreprises en 2017. Concrètement, le nombre de projets de recrutement a augmenté de 8,2 %.

Cette nouvelle hausse de 8,2 points vient s’ajouter à celle de 2016 (5,1 %). Elle représente 149 200 nouveaux projets si l’on se base sur les chiffres de l’année précédente.

2 millions de projets de recrutements en vue

Les projets de recrutement ont connu une forte progression. À la fin de l’année, on anticipe environ 2 millions de projets dont plus de la moitié (58 %) seront dédiés aux emplois durables. Cette année, la majorité des projets de recrutement se focaliseront dans les grandes métropoles comme le Sud-est et l’arc atlantique.

L’autre constat concernant cette enquête, c’est aussi la nette progression des projets de recrutement non saisonniers (jusqu’à + 10,6 %). De même pour les très petits établissements qui emploient 1 à 4 salariés (+14 %) et moins de 10 salariés (45,9 %).

Le recours à Pôle emploi, une excellente alternative

Notons que la hausse significative du nombre de projets de recrutement inquiète toutefois les employeurs. Ces derniers prévoient certaines difficultés pour recruter, notamment dans le secteur industriel et celui de la construction. Selon eux, la pénurie de candidats et leurs profils inadéquats en sont les principales causes.

Une des solutions envisagées est donc le recours au service de Pôle Emploi. Cette plateforme dispose actuellement de quelque 4300 conseillers répartis sur tout le territoire.

Ces conseillers peuvent accompagner les entreprises dans différents domaines comme la rédaction des offres, la valorisation de la marque, le sourcing, la méthode de recrutement par simulation (MRS), etc.

Cette enquête pour l’année 2017 a montré que 71,3 % des entreprises ayant fait appel à Pôle emploi ont été satisfaites des services qu’elles ont obtenus, soit une augmentation de 6 % par rapport au taux de satisfaction en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *