EDF supprimerait 6000 emplois dans le monde

EDF supprimerait 6000 emplois dans le monde

D’ici à 2019, le géant français de l’énergie envisage de supprimer 6 000 postes dans le monde, selon le quotidien les échos, ce qui représenterait 3.5% de sa masse salariale. Ces réductions seraient surtout effectuées au sein de la filiale britannique du groupe, EDF Energy. Reuters, qui a été le premier à donner l’information dès le 18 Janvier, a assuré qu’EDF n’avait pas commenté.

Ce jeudi 18, EDF a annoncé, après son Comité central d’Entreprise, un plan de suppression de postes pour la France en 2016-2018. Ce plan ne comporte pas de licenciements et devrait conduire à 3350 postes en moins ; il suit une forte période d’embauche entre 2010 et 2014, qui a permis de remplacer les départs à la retraite au sein d’EDF.

Marianne Laigneau, Directrice Executive du groupe et en charge de la direction RH, a déclaré : “EDF restera un recruteur important en France dans les années à venir, avec 1 000 à 2 000 recrutements prévus chaque année entre 2016 et 2018 sur ses métiers cœurs et des métiers en développement tel que le numérique. La priorité sera désormais donnée à la mobilité interne des salariés et à leurs parcours professionnels ainsi qu’à l’alternance qui reste un enjeu majeur pour l’entreprise”

Bien entendu, la nouvelle n’est pas accueillie partout de la même façon, et les partenaires sociaux ont d’ores et déjà lancé un appel à la grève. On peut s’attendre à ce que la nouvelle d’aujourd’hui, concernant d’autres suppressions au niveau mondial, n’améliore pas le climat déjà tendu ces derniers jours.