Le charbon pollue aussi les pays voisins

Le charbon pollue aussi les pays voisins

Un rapport de la WWF paru aujourd’hui alerte sur un point bien précis de la pollution européenne : les centrales au charbon polluent aussi les pays voisins.

Ce rapport, réalisé par la WWF, l’Alliance pour la santé et l’environnement (HEAL), le Réseau action climat Europe (CAN Europe) et Sandbag, a étudié le déplacement des poussières de charbon originaires de 257 centrales sur les 280 que compte l’Union Européenne.

Il estime donc qu’en 2013, ces émissions ont été responsables de près de 23 000 décès prématurés et d’innombrables problèmes de santé, depuis de simples bronchites jusqu’à des maladies cardiaques. Le tout pour des coûts sanitaires estimés à 62,3 milliards d’euros.

Un constat extrêmement alarmant, qui insiste donc sur la collaboration nécessaire entre les pays de l’Union pour réduire cette pollution et améliorer la qualité de l’air, une préoccupation de plus en plus importante pour les États.

Les initiatives visant à réduire la pollution intérieure ne suffisent donc plus : il faut absolument inciter tous les pays à polluer moins, et à se tourner vers plus d’énergies propres.

La Pologne et l’Allemagne figurent parmi les plus grands pollueurs, et leur pollution aurait une incidence importante sur la santé des voisins et les décès prématurés :

  1. Pologne (4 690 décès prématurés au-delà des frontières)
  2. Allemagne (2 490)
  3. Roumanie (1 660)
  4. Bulgarie (1 390)
  5. Royaume-Uni (1 350)

Et les pays les plus impactés par la pollution de leurs voisins sont :

  1. Allemagne (3 630 décès prématurés)
  2. Italie (1 610)
  3. France (1 610)
  4. Grèce (1 050)
  5. Hongrie (700)

Et pour ajouter à la dimension visuelle que ces chiffres alarmants commencent à dessiner, la WWF a publié une carte des centrales les plus polluantes en Europe :

charbon-pollue-pays-voisins

Imke Lübbeke, responsable Climat et Energie du bureau des politiques européennes du WWF, a commenté les découvertes du rapport :

Le rapport démontre que la sortie du charbon doit être un objectif partagé à tous les pays de l’UE. Les ravages causés par le charbon sur le climat et sur la santé de tous les européens montrent bien que les pays de l’UE ont un intérêt à travailler ensemble pour sortir au plus vite de cette énergie polluante.

Wendel Trio, Directeur du Réseau action climat, en a également profité pour insister sur le rôle que peut avoir à jouer la COP21 :

Le rapport révèle que chaque fermeture de centrale à charbon se traduit par des bénéfices considérables à la fois pour la santé et le climat et ce, bien au-delà des frontières nationales. Avec la signature de l’Accord de Paris, les chefs d’Etats de l’UE ont d’autant plus le devoir d’accroître leurs efforts afin de fermer toutes les centrales à charbon et de se tourner rapidement vers 100% d’énergies renouvelables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *