La maison blanche vise 50% d’énergies renouvelables d’ici 2025

La maison blanche vise 50% d’énergies renouvelables d’ici 2025

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, le président américain Barack Obama et le président mexicain Enrique Peña Nieto ont annoncé ce 29 juin dernier le partenariat nord-américain pour le climat, l’énergie et l’environnement, lors du sommet nord-américain qui se tenait à Ottawa.

Les états nord-américains et la maison blanche veulent donc 50% d’énergies renouvelables d’ici 2025. Le plan d’action élaboré durant le sommet élabore donc les livrables et les activités à mettre en place par les trois pays signataires.

Cinq grands volets ont donc été élaborés :

Énergies renouvelables

Développement d’énergies propres (cela inclut le nucléaire) le but étant d’obtenir 50% en 2025. Sur ce point, le partenariat facilite donc les échanges frontaliers.

Un point aussi sur l’efficacité énergétique : les standards d’efficacité énergétique devraient être alignés entre les trois pays, de façon à faciliter la collaboration.

Diminution de la pollution

Le plan prévoit la réduction des émissions de méthane dans le secteur de l’Oil & Gas, la réduction de la suie, et le bien connu phasedown des HFC, qui est en discussion depuis très longtemps.

Mobilité verte

Le troisième volet du plan concerne le développement de la mobilité verte, c’est-à-dire les technologies de transport propres et efficaces.

Au programme, réduction des émissions de gaz à effet de serre et des polluants, soutien aux politiques vertes de fret routier, ou encore réduction des émissions du transport marin.

Protection de l’environnement et soutien à l’innovation

Ce volet concerne aussi la protection des espèces en danger et des oiseaux migratoires que la coopération pour la gestion des océans.

Soutien aux politiques de changement climatique

Les trois pays nord-américains souhaitent se positionner comme des leaders des politiques contre le changement climatique, notamment en réaffirmant leur engagement de ratifier le traité de Paris dans l’année, mais aussi à travers une série de mesures précises destinées à réduire les émissions intérieures de gaz à effet de serre, ou encore à promouvoir un futur fait d’énergies propres.

On ne peut pas encore se faire une idée de la portée de ce partenariat, signé entre les trois plus grands états d’Amérique. Cependant, après la COP21 l’année dernière, il est sûr que les États souhaitent faire montre de leur volonté de changement.

La liste complète des mesures est consultable (en anglais) sur le site de la maison blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *