Areva : Le nouveau « contrat social »

Areva : Le nouveau « contrat social »

Au début du mois d’avril, Areva a annoncé la conclusion d’un nouveau « contrat social » avec l’ensemble des organisations syndicales représentatives du nouveau groupe, portant sur la gestion des compétences, le temps de travail et la participation.

Le nouveau « contrat social »

Signé par la CFDT, FO, la CFE-CGC, la CGT et l’Unsa-Spaen. Il est l’aboutissement d’un processus de quatre mois de négociations approfondie avec les partenaires sociaux.

Il est basé sur 3 piliers : la gestion et le développement des compétences, le temps de travail avec un forfait-jour augmenté et un dispositif visant à associer le personnel aux résultats de l’entreprise.

L’intensification de l’effort de formation continue

Le volet de compétence souhaite intensifier l’effort de formation continue des salariés, le développement de l’apprentissage et reprise de recrutements très ciblés concernant surtout les « compétences clés ». Côté temps de travail, un nouveau forfait de référence de 215 jours travaillés par an est instauré (contre 203 aujourd’hui pour certaines sociétés du groupe).

Enfin, pour « associer concrètement les salariés au redressement et à l’amélioration des résultats de New Areva », une participation groupe est mise en place ainsi qu’un « dispositif de retour à meilleure fortune ».

Le texte comprend également un volet salarial après trois ans de quasi gel des salaires.  Avec cet accord, il s’agit aussi de « tourner la page » du plan de départs volontaires qui a vu les effectifs du groupe passer de près de 42.000 à 36.000 salariés en deux ans, soit une baisse de l’ordre de 13,5%, et de « remobiliser les salariés »

Poursuivre sa transformation et remobiliser les salariés

Ce texte, « accord fondateur » pour le nouvel Areva recentré sur le cycle du combustible (New Areva), « permet au groupe de poursuivre sa transformation », a déclaré à l’AFP le directeur des ressources humaines François Nogué. Il concerne quelque 20.000 salariés sur les 36.000 que compte le groupe avec Areva NP, l’activité réacteurs qui doit être reprise par EDF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *