L’assainissement individuel coûte très cher. Alors à l’heure du covoiturage et des achats groupés, vous vous êtes peut-être demandé s’il était possible de réduire les coûts en les partageant … avec un voisin par exemple.

Et c’est bien évidemment possible ! Aujourd’hui, nous nous penchons sur l’assainissement pour deux maisons (voire plus !).

Assainissement pour deux maisons

Pourquoi installer un assainissement pour deux maisons ?

C’est une question dont la réponse semble de prime abord très simple : pour réduire les coûts.

Réduire les coûts

Il est vrai que le fait de partager un système d’assainissement avec son voisin réduit tous les coûts : coûts d’achat et d’installation mais aussi d’entretien, de vidange,  de fonctionnement, etc.

Et ces coûts peuvent être élevés : on compte 10 000 euros en moyenne pour une installation (avec certains types de dispositifs moins onéreux que d’autres), 150 à 300 euros par vidange, 150 euros par an d’entretien, et en fonction des cas jusqu’à 50€ de fonctionnement à l’année.

Mais l’installation d’un système d’assainissement a aussi d’autres avantages.

Obtenez un devis gratuit sans engagement"micro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Gagner de la place

Un autre avantage non négligeable du partage d’un système d’assainissement est le gain de place.

On le sait, les installations d’assainissement prennent beaucoup de place au sol, particulièrement les filières traditionnelles. Le fait de n’installer qu’un seul dispositif pour deux maisons permet donc potentiellement de gagner beaucoup de place.

Mais pas seulement ! Si le gain de place est un très bon avantage, le choix d’un système compact, comme une micro-station ou un filtre compact, peut rendre le dispositif extrêmement discret et ainsi vous faire profiter d’un jardin plus agréable.

Pallier au manque de terrain

Dans les lotissements, certaines maisons individuelles n’ont pas beaucoup de terrain. L’installation d’un assainissement partagé permet donc de pallier à ce manque de terrain.

Dans certains cas, si le logement n’a vraiment aucun terrain disponible, il est possible de demander une parcelle à la mairie pour installer son assainissement. Dans ce cas, il est donc préférable de procéder à un partage d’assainissement, puisque la demande a plus de chances d’aboutir !

Quel dispositif pour un assainissement pour deux maisons ?

Reste donc une question, et de taille : quel dispositif choisir pour un assainissement partagé ?

Au vu des avantages de l’assainissement partagé, il semblerait étonnant de recourir à une filière traditionnelle, car ce type d’installation demande plus de place et est souvent plus coûteux que les filières agréées, plus compactes.

Reste donc deux choix majeurs : la micro-station d’épuration et le filtre compact.

Micro-station d’épuration

La micro-station d’épuration est un dispositif tout-en-un très compact. Elles est très facile d’installation (un à deux jours de travaux seulement) et d’un prix raisonnable à l’achat. Il faut toutefois compter une consommation électrique annuelle, à hauteur de 30 à 50€, en fonction des modèles.

Son dimensionnement est facile, et les fabricants vendent des modèles tout à fait adaptés au partage d’assainissement.

Ses inconvénients sont atténués par le partage d’assainissement: moins de risque d’absences prolongées, et coût de fonctionnement (électricité, vidanges, entretien, etc.) réduits.

Filtre compact

Le filtre compact a une emprise au sol supérieure à la micro-station d’épuration, mais ne requiert pas d’alimentation électrique. Ses inconvénients sont aussi atténués par le partage d’assainissement : les coûts de recyclage du média (tous les dix ans environ) seront partagés entre les voisins, et l’emprise au sol, partagée, pose moins de problèmes.

Remarque

Attention, avant de vous engager dans le partage de votre assainissement avec un voisin. Pensez bien à tous les cas de figure :

  • vous entendez-vous bien avec votre voisin ?
  • pouvez-vous faire valoir votre opinion sur le choix du dispositif et son emplacement ?
  • que se passera-t-il si votre voisin déménage ou vend son bien ?
  • que se passera-t-il si vous vendez votre bien ?

Une fois que l’assainissement est partagé, c’est parti pour plusieurs dizaines d’années, alors réfléchissez bien !