Si vous disposez d’une installation d’assainissement non collectif, vous vous êtes sûrement demandé quels sont les produits à ne pas mettre dans sa fosse septique.

Et vous avez bien raison ! Certains produits, peut-être même ceux que vous utilisez quotidiennement, peuvent mettre à mal votre fosse septique, voire votre dispositif au complet !

Aujourd’hui, nous allons faire la liste des 8 types de produits à ne surtout pas mettre dans sa fosse septique !

Vous n’étiez pas au courant ? Plus d’excuses ! 

Obtenez un devis gratuit sans engagement"micro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Pourquoi y a-t-il des produits à ne pas mettre dans sa fosse septique ?

Les produits à ne pas mettre dans sa fosse septiqueAvant de faire la liste à proprement parler, attardons nous deux minutes sur les raisons pour lesquelles certains produits sont à éviter.

Une installation d’assainissement non collectif, qui comprend la plupart du temps une fosse septique, est basée sur un principe simple : ce sont des bactéries, présentes dans les cuves, qui épurent les eaux.

C’est le seul système utilisé, parce qu’il est écologique, et sans danger pour l’environnement.

Le développement bactérien est donc indispensable au bon fonctionnement des installations, et certains produits chimiques peuvent endommager les bactéries, et donc nuire au bon fonctionnement du dispositif !

Pour le savoir, vous n’aurez pas besoin de trouver un professionnel, car c’est même votre station de traitement des eaux qui vous rappellera à l’ordre. Un dysfonctionnement de la fosse septique peut par exemple se traduire par une alarme qui sonne. Il se peut aussi que des mauvaises odeurs se dégagent du dispositif, ou bien que les eaux ne soient plus évacuées correctement.

Pour éviter ces problèmes, on n’insistera jamais assez : mieux vaut prévenir que guérir.

Si votre fosse septique fonctionne mal, elle peut rejeter une eau qui n’est pas correctement traitée, c’est-à-dire une eau encore fortement polluée. Lorsque les germes et les éléments polluants sont rejetés dans la nature, cela va surement participer à la dégradation de l’environnement et nuire à la santé humaine.

Cela dit, il faut distinguer la fosse septique du système de traitement des eaux usées. Sachez donc que la fosse septique est une partie du système d’assainissement individuel. Il est tout particulièrement dédié au prétraitement des effluents domestiques. Il faut donc un autre système de traitement des eaux pour pouvoir les traiter avant de les relâcher dans la nature, généralement par infiltration dans le sol.

Le récapitulatif des produits à ne pas mettre dans sa fosse septique

CatégorieTypesExemples
LiquidesLiquides inflammablesEssence, pétrole
Alcool à brûler
Peintures
Solvants, colles
Substances dangereuses pour l'environnement aquatiquePesticides
Solvants
Métaux lourds
GraissesGraisses de cuisine
HuilesHuiles de cuisine
Huile de vidange
Huile de friture
Eaux clairesEaux de pluie
Eaux de piscine
Eaux de rivière
ProduitsMatières non biodégradablesSacs plastiques
Tampons
Préservatifs
Mégots de cigarette
Médicaments
Cires
Résines
TerreTerre sur les légumes avant de les laver

Les liquides à éviter

Du côté des liquides à éviter, on retrouve beaucoup de produits chimiques … mais pas seulement !

Liquides inflammables

produit-inflammable-assainissement-non-collectifTout d’abord, bien sûr, il faut éviter toutes les substances inflammables.

Votre fosse septique ne prendra pas feu, mais les produits inflammables sont souvent très toxiques pour les bactéries ! On y retrouve par exemple :

  • l’essence, le pétrole et leurs dérivés ;
  • l’alcool à brûler ;
  • les peintures et bombes de peinture ;
  • les solvants ;
  • les colles ;
  • les aérosols et laques.

Substances dangereuses pour l’environnement aquatique

produit-dangereux-environnement-aquatique-assainissement-non-collectifDans une fosse septique, il y a … de l’eau !

Nécessairement, il faut éviter toutes les substances dangereuses pour l’environnement aquatique. Vous pouvez les reconnaître grâce au symbole à droite.

Entre autres, on y retrouve :

  • les pesticides, les désherbants et beaucoup de produits de jardinage ;
  • des solvants ;
  • les métaux lourds.

Jusque là, on ne retrouve rien qu’on ne savait pas déjà. Mais les prochaines sections vont peut-être vous faire changer vos pratiques quotidiennes !

Les graisses et les huiles

Les huiles et les graisses alimentaires n’ont rien à faire dans une installation d’assainissement individuel, pour trois raisons.

D’abord, elles réduisent l’apport en oxygène des bactéries dans le processus de traitement des eaux.

Ensuite, les graisses et les huiles peuvent se solidifier dans les canalisations et finir par boucher les tuyaux de raccordement, ce qui empêcherait l’écoulement des eaux.

Enfin, lorsque les graisses s’accumulent dans votre fosse septique, vous serez obligé à la vidanger fréquemment.

Mais comment s’en débarrasser ?

Pour que votre fosse septique ne s’encrasse pas, et pour éviter que les canalisations ne soient pas obstruées, le plus simple est de jeter les graisses dans vos ordures ménagères, lorsque ce sont de petites quantités. Si vous avez de grandes quantités d’huile, par exemple après une frite-party, vous pouvez faire un tour à la déchetterie !

Les eaux claires

Le terme « eaux claires » désigne les eaux de pluie, les eaux de piscine ou de rivière, si vous êtes pécheur par exemple.

Ces eaux ne nécessitent pas de traitement particulier, et n’ont aucune raison de se retrouver dans vos installations d’assainissement. Si vous en mettez en trop grande quantité, les eaux usées pourraient être rejetées dans le milieu naturel sans traitement !

Sachez que votre fosse septique est plus ou moins sensible aux variations de débit d’eau. Par exemple, si une grande quantité d’eaux de pluie parviennent jusqu’à votre système d’épuration, les effluents domestiques risquent d’être dilués et leur traitement ne sera plus efficace. En cas de gros orage, les eaux peuvent même entrainer des boues et d’autres éléments dans votre fosse septique. Et ce n’est pas bon pour votre fosse toute eaux. Entre autres, les boues risquent d’impliquer le colmatage des drains de dispersion ou la désactivation du processus d’épuration.

Pensez donc à rejeter les eaux claires via d’autres systèmes d’évacuation,  autre que l’égout.

Il faut toutefois préciser que, de nos jours, on accorde de plus en plus d’importance à gestion des eaux de pluie. Lorsque ces eaux sont correctement filtrées, elles peuvent servir à d’autres fins comme l’irrigation du jardin.

Si vous voulez évacuer ces eaux avec les eaux épurées par votre fosse septique, vous pouvez donc les connecter en aval du dispositif.

Les produits à ne pas jeter !

Après avoir fait les liquides, passons maintenant aux solides.

Les matières qui ne sont pas biodégradables

Votre fosse septique fonctionne grâce au principe de la biodégradation.

Si vous y mettez des matières qui ne sont pas biodégradables, elles peuvent obstruer les canalisations et empêcher le bon fonctionnement des installations.

Par exemple :

  • les sacs plastiques ;
  • les tampons ;
  • les préservatifs ;
  • le carton ;
  • les mégots de cigarette ;
  • les lingettes pour le ménage.

Les médicaments

On n’y pense peut-être pas, mais les médicaments périmés jetés dans les toilettes perturbent le bon fonctionnement d’une fosse septique.

Si vous en avez, pensez plutôt à les ramener en pharmacie !

Les cires et résines

Toutes les cires et les résines, qui sont très régulièrement utilisées dans les activités de bricolage, sont à proscrire absolument !

Elles peuvent obstruer les tuyaux en se solidifiant.

La terre

C’est le grand gagnant de la liste !

La terre ne doit pas se retrouver dans vos canalisations, car les bactéries ne peuvent pas la dégrader.

À terme, elle va donc créer plus de boues, ce qui oblige à plus de vidanges … c’est-à-dire plus de dépenses !

Quels produits privilégier ?

Maintenant que vous savez les produits qui ne doivent pas être utilisés avec votre fosse septique, maintenant, nous allons voir quels autres éléments privilégier ?

La meilleure chose à faire est d’utiliser des produits d’entretien plus respectueux de l’environnement. Bien entendu, ceux-ci ne sont pas toujours indispensables pour garantir le bon fonctionnement de votre fosse septique, mais c’est bon pour l’environnement.

Essayez par exemple d’utiliser des produits naturels comme le vinaigre, les tensioactifs végétaux, les poudres qui ne contiennent ni de phosphates ni phosphonates. Optez également pour les substances qui ne contiennent pas d’additifs.

Les activateurs sont-ils nécessaires ?

Généralement, les bactéries épuratrices trouvent tout ce dont elles ont besoin pour se nourrir et se développer dans les effluents domestiques. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir recours à des additifs, bien qu’ils puissent favoriser les performances épuratoires de votre fosse septique.

Néanmoins, il est souvent nécessaire d’utiliser un activateur pour permettre la réactivation des bactéries épuratrices dans la fosse septique. Ceci est par exemple le cas après une vidange du dispositif ou lorsque le logement n’a pas été occupé pendant une longue période.

Dans ce cas, vous pouvez utiliser des activateurs dans le commerce. Ces produits sont à préconiser puisqu’ils permettent de régénérer ou de stimuler l’activité biologique des bactéries. Mais si vous le souhaitez, il existe aussi des solutions naturelles qui ont déjà fait leur preuve, pour ne citer que le yaourt périmé.

Voilà les 8 produits à ne surtout pas mettre dans sa fosse septique ! Il y en a aussi d’autres : pensez à consulter notre guide sur les produits du quotidien par exemple.