Lorsqu’on est à la recherche d’un dispositif d’assainissement individuel, le prix est bien évidemment un souci majeur. Or, les micro-stations sont réputées pour être chères à l’achat et à l’entretien.

Aujourd’hui, nous vous proposons donc d’examiner le prix d’une micro-station 6 EH !

Calculer le prix d'une micro-station 6EH

Autour de la micro-station

Puisqu’on va parler de la micro-station dans ce qui suit, il convient donc de parler du fonctionnement et des avantages de cette filière d’assainissement.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un système qui permet de traiter les eaux usées de la même manière qu’une station d’épuration collective, mais en version miniature.

L’arrêté du 07 septembre 2009 privilégie encore la mise en place des systèmes d’assainissement traditionnel du type fosse toutes-eaux suivie d’un système d’épandage en sol naturel.

Néanmoins, ces dispositifs sont actuellement devenus minoritaires en Europe pour leur encombrement. En effet, ils requièrent une surface d’au moins 25 m², ce qui pose problème pour les propriétaires qui ne disposent que d’un petit terrain.

À l’opposé, une micro-station d’épuration peut assurer l’ensemble des eaux usées dans des cuves compactes. Son emprise au sol est extrêmement réduite par rapport à celles des filières traditionnelles. Il vous faut tout simplement une surface d’environ 5 m2 pour en installer une.

Le fonctionnement d’une micro-station, étape par étape

En général, une micro-station d’épuration est composée de deux cuves ou d’une seule cuve comprenant deux compartiments.

Le premier compartiment, appelé fosse toutes-eaux, assure plusieurs fonctions :

  • séparation des solides et des liquides grâce à un phénomène de décantation,
  • homogénéisation des polluants chimiques et organiques par le biais des bactéries toujours présentes dans les eaux,
  • stockage des boues non transformées.

Les eaux prétraitées seront ensuite envoyées dans le second compartiment où elles seront :

  • mises en contact avec des bactéries capables de digérer progressivement les polluants restants.
  • restituées dans le milieu naturel une fois dépolluées, selon différents procédés (infiltration dans le sol, rejet dans un cours d’eau ou irrigation des végétaux).

Contrairement aux bactéries dans la fosse toutes eaux, celles qui se trouvent dans la cuve de traitement ont besoin d’oxygène pour se développer. Un compresseur d’air électrique assure cet apport en oxygène.

6 EH ? C’est quoi ?

Petite précision avant de commencer. L’EH, pour « équivalent habitant », est l’unité de mesure de l’assainissement non collectif.

L’article 5.II.4° de l’arrêté du 07/03/2012, qui modifie l’arrêté du 07/09/2009 établit la relation suivante :

1 EH = 1 pièce principale

Une pièce principale est une pièce de vie et de sommeil, avec une ouverture, de hauteur sous plafond dépassant 2,30 mètres et de 7 m² minimum.

Pour faire simple, vous pouvez compter 1 EH par pièce de vie.

Une micro-station 6 EH est dimensionnée jusqu’à 6 équivalents-habitant. Si vous avez calculé que votre logement faisait 4 EH, une micro-station 6 EH convient parfaitement !

Cas particuliers

La règle de calcul précédente ne concerne pas les logements pour lesquels le nombre d’EH correspond à la charge polluante contenue dans les effluents domestiques.

Pour les établissements recevant du public, par exemple, le dimensionnement est réalisé en fonction de leur capacité d’accueil.

Si une habitation individuelle accueille un nombre d’occupants disproportionné par rapport au nombre de pièces principales, alors le dimensionnement doit se faire suivant les besoins réels des occupants.

Le prix d’une micro-station 6EH

Prix micro-station nue (HT et hors pose)6000€
Prix TVAde 600 à 1200€
Prix total pose incluse8000€ - 12 000€

Le prix d’une micro-station varie bien sûr d’un fabricant à l’autre. Quoi qu’il en soit, lorsque vous cherchez à calculer le coût de revient, pensez qu’il faut aussi inclure tous les travaux :

  • achat du matériel
  • transport
  • terrassement
  • raccordement
  • mise en service

Ce qu’il faut voir, c’est qu’il peut être plus intéressant d’acheter une micro-station dimensionnée pour 6 EH que pour 4 ou 5 EH, car les coûts seront similaires, pour des performances épuratoires meilleures, et des vidanges plus espacées.

Comme pour beaucoup de choses, un devis doit obligatoirement vous être délivré avant l’achat. Cette étape est obligatoire depuis la « loi Hamon » de 2014. Le devis doit comprendre tous les coûts, HT et TTC, pour chaque poste de dépense.

Il faut savoir que si les constructeurs proposent des modèles dans différentes gammes de prix, tarif des modèles d’une même gamme et d’un même dimensionnement ne variera pas beaucoup, même entre les fabricants.

Ainsi, que vous vous intéressiez à une Tricel 6EH ou à une Simbiose 6EH, le prix ne variera que de 10% ou moins.

Par contre, entre une Simbiose 6EH et un filtre compact Tricel Seta 4EH, vous verrez un écart plus important. Lorsque vous comparez les prix, veillez donc bien à comparer des produits … comparables !

Obtenez un devis gratuit sans engagement"micro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Sebico, Tricel, Simbiose 6EH : qu’est-ce qui fait varier le prix ?

Les fabricants proposent naturellement différentes gammes de prix pour les microstations.

Mais nous avons de la chance, car en dehors des différences de dimensionnement, les constructeurs ne disposent pas non plus de beaucoup de produits chacun.

En dehors du dimensionnement ou de la taille de la cuve, il y a 4 facteurs qui peuvent faire varier le prix :

  • la technologie
  • les matériaux
  • la qualité des équipements et les options
  • le service client

Technologie

Il existe 2 technologies dominantes sur le marché :

  • la culture fixée
  • le SBR, pour Sequential Batch Reactor, ou Réacteur Biologique Séquentiel en français.

Les deux technologies se valent. La différence est qu’une station SBR ne comporte pas 3 compartiments, mais seulement 2.

Le premier compartiment est le même : le décanteur. Mais la micro-station SBR dispose d’un dispositif électronique qui fera alterner les phases de traitement et de clarification dans une même cuve, selon des cycles propres à chaque modèle.

Pour faire simple, les micro-stations SBR consomment moins d’électricité et sont parfois moins encombrantes, mais elles sont globalement plus chères à l’achat.

Généralement, on considère que le rapport performance/prix est tout de même en faveur de la culture fixée.

Matériaux

Lorsqu’on parle des matériaux utilisés pour la micro-station, il est essentiellement question des matériaux de la cuve.

On trouve donc 3 types de matériaux :

  • Béton
  • PVC
  • Polyester renforcé de fibre de verre (PRV)

Le Béton est un matériau très résistant et peu cher, mais alourdit considérablement le poids de la micro-station, ce qui augmente les coûts de transport et d’installation, mais aussi la somme à débourser lorsqu’il faudra retirer la station.

Le PVC est très peu cher, mais peu résistant. Il n’est pas beaucoup utilisé.

Le PRV est le matériau le plus répandu : il est facile à travailler grâce au rotomoulage, peu lourd, peu encombrant et très résistant.

Le type de matériau choisi varie aussi en fonction des conditions d’installation. Lorsque vous comparez les micro-stations, pensez à regarder la durée de la garantie de la cuve.

Dans ce domaine, c’est souvent le PRV qui est le plus intéressant, avec des cuves garanties jusqu’à 20 ans !

Équipements et options

Comme tous les produits, le prix des micro-stations est aussi influencé par la qualité de construction et des équipements choisis, ainsi que par les options incluses dans le modèle.

Dans notre cas, il s’agit du compresseur, des matériaux de raccordement, des pompes, etc. Ces éléments sont souvent beaucoup moins bien garantis que les cuves (quelques années tout au plus).

Il peut donc vous être profitable de choisir un modèle de qualité pour ne pas être embêté plus tard.

Concernant les options, certains modèles incluent par exemple des pompes de relevage intégrées. Cela peut être intéressant si vos conditions d’installations requièrent une pompe de relevage, mais beaucoup moins intéressant si ce n’est pas le cas !

Service client

Enfin, certains fabricants proposent un service client de qualité supérieure, avec un réseau d’installateurs spécifiquement formés aux produits.

Si vous choisissez l’un de leurs modèles, vous serez donc dépanné plus rapidement, et disposez d’un contact privilégié avec un interlocuteur proche du fabricant.

Vous pouvez donc être amené à choisir une Aquameris AQ2 plutôt qu’une Simbiose 6EH pour profiter du réseau Aquameriste !

Ce type de prestation a un coût pour le fabricant, qui le répercute nécessairement sur le prix du dispositif.

Quels sont les autres coûts liés à la micro-station ?

En plus de l’achat du matériel et le prix de son installation, vous devez prendre en compte les coûts annexes suivants :

Le cout de l’étude du sol

Pour pouvoir installer votre micro-station, vous devrez obtenir l’accord du SPANC ou Service public d’Assainissement non collectif.

Avant de déposer votre dossier auprès de ce service, il est recommandé de faire faire une étude de sol par un bureau d’études.

En moyenne, le prix d’une étude oscille entre 200 et 500 euros.

Les contrôles du SPANC

Après le contrôle de conformité et la validation de votre projet, vous pouvez donc commencer les travaux. Mais avant le remblaiement du dispositif, le système doit encore être vérifié par le SPANC.

Si la micro-station a été conformément installée selon le dossier qui a été déposé auprès de ce service, vous pouvez donc réaliser le remblayage final et la mettre en marche.

Le coût de ce contrôle peut aller de 50 à 350 euros.

N’oubliez pas que le SPANC doit encore réaliser un diagnostic périodique de votre système d’assainissement (tous les 8 ans maximum), quel que soit le dispositif installé.

Le coût d’entretien

Une fois par an, vous devez entretenir votre micro-station. Cela permet de s’assurer de son bon fonctionnement dans le temps.

Cette opération doit être réalisée par un spécialiste de l’assainissement dont le coût sera à votre charge.

Pour la micro-station de 6 EH, compter environ 100 à 150 euros par an.

La consommation d’électricité

Concernant la micro-station en particulier, vous devez prévoir les coûts de consommation électrique annuels.

Rappelons que ce dispositif, plus précisément le compresseur d’air, a besoin d’électricité pour fonctionner. Votre consommation électrique sera donc augmentée d’environ 50 euros chaque année.

Le coût des vidanges

Dans la cuve de décantation, les boues vont s’accumuler petit à petit. Elles doivent être vidangées lorsque leur volume atteint 30 % de la cuve.

En moyenne, la fréquence de vidange d’une micro-station dans son fonctionnement normal et pour un logement standard peut aller de 2 à 4 ans.

Cette opération doit aussi être confiée à un professionnel. Son coût varie de 100 à 150 euros.

Si cela vous intéresse, consultez notre dossier dédié spécialement aux coûts de fonctionnement de l’assainissement non collectif.

Comment réduire le prix de votre installation ?

Il ne serait pas étonnant que vous ayez envie, comme tout le monde, de payer moins cher !

Sachez qu’il est possible de faire baisser la charge qui vous incombe lorsque vous installez un nouveau dispositif d’assainissement.

Nous avons déjà parlé du taux de TVA à 10%. Il s’agit d’un avantage auquel vous avez droit à partir du moment où le logement concerné a plus de 2 ans, et où l’achat et l’installation sont l’oeuvre d’un professionnel agréé.

Si vous achetez le dispositif par vous-même, seuls les travaux d’installation sont éligibles au taux de 10%.

Sachez également que d’autres aides sont disponibles en fonction de vos ressources. Consultez cette page dédiée pour plus d’informations.

Attention, malheureusement, les micro-stations d’épuration ne peuvent pas vous permettre de profiter de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Il faut aussi noter qu’il est interdit d’installer une micro-station en résidence secondaire en raison des dangers qu’elle pose !

Si l’éco-PTZ vous intéresse, vous pouvez vous tourner vers un filtre compact, qui y est éligible. Il propose des performances similaires, sans consommation électrique, pour une emprise au sol un peu plus importante.

Quels sont les autres coûts liés à la micro-station ?

En plus de l’achat du matériel et de l’installation, il d’autres coûts, notamment relatifs à l’entretien.

Par exemple, le diagnostic assainissement du SPANC doit être réalisé de façon périodique (tous les 8 ans maximum), quel que soit le dispositif installé.

Concernant la micro-station en particulier, comptez les coûts de consommation électrique annuels, ou ceux de vidange. Si cela vous intéresse, consultez notre dossier dédié aux coûts de fonctionnement de l’assainissement non collectif.

Conclusion

Une micro-station 6EH coûte entre 5 000 et 10 000 euros, en fonction du modèle choisi, mais aussi de la complexité de l’installation. À ces coûts initiaux, il faut rajouter un certain nombre de postes de dépenses périphériques : entretien, vidange, contrôles, etc.

Pour finir, sachez que tous ces coûts sont estimés. Selon votre région, la marque et les caractéristiques de votre micro-station, ils peuvent sensiblement varier. Le mieux serait donc de demander un devis détaillé auprès de votre fabricant.

Seul un professionnel dans le domaine pourra étudier vos projets et déterminer le cout exact de votre installation.