Si les micro-stations d’épuration sont clairement en train d’exploser et sont de plus en plus installées par les particuliers désireux de réhabiliter leurs installations d’assainissement collectif, le principe lui-même ne date pas d’hier.

Certaines sociétés sont sur le devant de la scène de par leur notoriété, mais d’autres se vantent plutôt d’être là depuis bien longtemps : aujourd’hui, nous faisons le point sur une micro-station particulière, que le fabricant annonce avoir créé en 1979 : la SMVE EYVI BSI !

Qui est SMVE ?

SMVE est une société française fondée dans les années 1980, et installée en Haute-Garonne (31). Il s’agit d’un des nombreux spécialistes français de l’assainissement non collectif.

Depuis sa création, la société conçoit, fabrique et commercialise des micro-stations d’épuration, aujourd’hui disponibles de 1 à 1500 EH.

Pour en savoir plus sur SMVE, consultez le profil de la société sur notre site.

Obtenez un devis gratuit sans engagement"micro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

La SMVE EYVI BSI

Micro-station SMVE EYVI BSI

Source : SMVE

En parlant de cette micro-station, une chose se remarque tout de suite : elle n’a pas un nom très aguicheur ! Cela peut paraître marginal, mais face à des concurrents qui font de gros efforts marketing pour créer des produits avec des noms agréables à l’oreille, comme le Bionut de Simop ou la Graf Klaro, la SMVE EYVI BSI fait pour le moins pâle figure.

Il s’agit d’une micro-station d’épuration basée sur le principe des boues activées, composée de deux compartiments situés dans la même cuve. Toutes les eaux usées se déversent dans le même bassin (bassin d’aération), dans lequel sont alternées les phases de décantation et d’oxygénation.

L’oxygénation sert à alimenter les bactéries aérobies et à accélérer le processus épuratoire. SMVE annonce une durée d’oxygénation de 15 minutes par demi-heure. On sait que certaines micro-stations suivant le même principe de fonctionnement ont des cycles beaucoup plus longs – jusqu’à 6 heures !

Après cette phase de traitement des eaux, celles-ci sont acheminées dans le second bassin, dans lequel a lieu la clarification : les matières solides encore présentes après la décantation dans le premier bassin se décantent, et les boues sont reconduites dans le premier bassin. Il n’y a donc qu’un seul bassin à vidanger. Ce principe de recirculation, selon SMVE, fonctionne 20 secondes toutes les 10 minutes.

Quatre modèles sont disponibles dans la gamme :

  • BSI 07 EH
  • BSI 10 EH
  • BSI 15 EH
  • BSI 20 EH

Le constructeur rassemble ses modèles deux à deux : 07 et 10 d’un côté, 15 et 20 de l’autre. En effet, si les deux premiers modèles sont destinés aux maisons individuelles relativement grandes, les deux autres lorgnent clairement du côté du semi-collectif. On déplore d’ailleurs l’absence d’un modèle plus petit dans la gamme.

En effet, les micro-stations supportent mal le sur-dimensionnement, et l’absence d’un modèle 5 EH empêche la gamme d’être totalement adaptée à un usage en maison individuelle de taille « classique ».

Rappelons qu’en France, les micro-stations sont interdites en résidence secondaire : on leur préfère les filtres compacts (lisez cet article pour tout savoir sur l’assainissement en résidence secondaire).

Un filtre à roseaux ?

filtre planté SMVE EYVI BSFR

Source : SMVE

En option, SMVE propose un filtre planté de roseaux à poser en sortie de micro-station. Il ne s’agit pas du seul fabricant à proposer une telle option, qui permet de mieux épurer les eaux, mais aussi et surtout de les rediriger vers un système d’irrigation par le sol qui pourrait faire économiser beaucoup d’argent et également de ressources naturelles.

Cependant, le constructeur n’est pas très loquace quant à ce produit, sobrement baptisé SMVE BSFR.

Conclusion

SMVE est une entreprise historique : elle existe depuis plus de 30 ans, exclusivement sur le secteur de l’assainissement individuel. Cependant, elle peine à convaincre avec sa micro-station SMVE BSI, simplement parce qu’on voit mal ce qui la distingue de ses concurrents. À l’heure où certains fabricants proposent des filtres compacts connectés, comme Boxeparco, on voit mal comment la SMVE BSI se démarque. À part peut-être par une problématique de prix !