Sur le marché des micro-stations d’épuration, trois grandes technologies existent. Après avoir regardé plusieurs micro-stations à culture fixée, comme la Bionest, nous allons aujourd’hui nous intéresser à un autre fonctionnement avec la micro-station Solido, de Premier Tech Aqua, une station très prometteuse.

Les différents types de micro-stations d’épuration

Détaillons d’abord les trois technologies de micro-stations d’épuration, pour mieux expliquer en quoi la micro-station Solido se démarque de ses concurrentes.

Une micro-station d’épuration fonctionne sur un principe d’épuration naturel : ce sont des bactéries qui épurent les eaux usées.

Dans une microstation à culture fixée, les bactéries se développent autour d’un support bactérien, appelé le média. Dans un dispositif à culture libre, les bactéries sont en suspension dans la cuve, d’où le nom de la technologie. Dans les deux cas, les eaux usées passent successivement dans 3 bassins, qui se chargent du prétraitement, du traitement et de la clarification, avant d’être rejetées.

Les troisième type de micro-station porte le doux nom de SBR, pour Sequencing Batch Reactor ou « Réacteur Biologique Séquentiel. »

Obtenez un devis gratuit sans engagement"micro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Le fonctionnement du SBR

Dans une micro-station SBR, les eaux usées ne voyagent que dans deux cuves : une qui se charge du prétraitement, à la manière d’une fosse septique, et l’autre qui alterne les phases de traitement et de décantation/clarification.

Les eaux usées sont acheminées dans la première cuve : les matières solides se décantent ou sont liquéfiées, et des boues se forment en fond de cuve.

Ensuite, elles voyagent jusque dans le seconde cuve. Dans cette cuve, le système alterne les phases d’oxygénation des bactéries (traitement des eaux usées) et les phases de repos, qui permettent la décantation des boues résiduelles, c’est-à-dire des matières solides encore présentes après le prétraitement. Ces boues seront ensuite reconduites dans la première cuve, de façon à ce qu’une seule cuve ait besoin d’être vidangée.

Voici le schéma donné par Premier Tech Aqua pour aider à comprendre le fonctionnement de la micro-station :

Fonctionnement de la micro-station Solido

Source : Premier Tech Aqua

La micro-station Solido de Premier Tech Aqua

La micro-station Solido est donc disponible en 3 capacités : 5 EH, 6 EH et 10 EH. Il s’agit d’une micro-station SBR, qui doit nécessairement être reliée à un tableau de commande. De série, Premier Tech Aqua livre la station avec un câble de 15 mètres, qui peut être rallongé à 30 mètres. Cela signifie que la micro-station doit se situer au maximum à 30 mètres du logement !

La Solido est conçue pour supporter le poids d’un véhicule de passage mais aussi en stationnement. Le fabricant annonce une micro-station moins bruyante que ses congénères SBR car la capsule contenant le compresseur et les éléctrovannes est située dans la station et non au dehors.

On se souvient par exemple que la Graf Klaro Easy nécessitait toute une armoire dans la maison, ce qui n’est pas le cas ici : un bon point.

Notons aussi que la Solido est très adaptable aux conditions de pose, puisqu’elle peut être posée en nappe phréatique, jusqu’à 1m60 de hauteur.

Conclusion

Faut-il préférer la Solido à ses concurrentes ?

Tout d’abord, il faut savoir si vous cherchez à tout prix une micro-station SBR ou non. Si c’est du SBR que vous souhaitez, la Solido a de solides arguments par rapport à ses concurrents, notamment le fait de pouvoir faire stationner un véhicule, son bruit réduit ou la présence d’un simple tableau de contrôle plutôt qu’une armoire dans le logement.

Cela dit, si vous êtes flexibles sur la technologie, des alternatives à culture fixée peuvent être moins chères à l’achat !