Le filtre compact coco Epurfix est un dispositif d’assainissement des eaux usées destiné aux logements non reliés au tout-à-l’égout. Il comprend une fosse septique qui alimente un filtre biologique intégrant des fragments de coco et placé en aval de la filière.

À propos de Premier Tech aqua

Avant de vous présenter le fonctionnement et les différentes caractéristiques de ce dispositif d’assainissement, voici un petit aperçu de la société qui le fabrique.

Premier Tech Aqua est un expert dans le domaine de traitement de l’eau, dont le siège social se trouve dans la ville de Châteauneuf d’Ille-Et-Vilaine.

C’est une filiale de la firme canadienne Premier Tech Aqua et elle est bien connue en France pour ses ouvrages rotomoulés et composites.

Ces dispositifs servent à la récupération des eaux de pluie, au relevage des eaux et au service d’entretien.

Dans l’hexagone, Premier Tech Aqua figure parmi l’un des leaders de l’assainissement non collectif agréé. Sur ce segment de marché, la société propose des solutions globales innovantes, répondant aux besoins des particuliers, des petites collectivités et des PME.

filtre-coco-epurfix

Epuration des eaux par la fosse toutes eaux et le filtre coco Epurfix

Depuis votre logement, les eaux domestiques pénètrent dans la cuve de traitement primaire, communément connue sous le nom de fosse toutes-eaux. Ce premier compartiment piège les matières en suspension décantables ainsi que les flottants (graisses).

Les effluents prétraités arrivent ensuite dans une autre cuve d’alimentation constituée d’un auget basculant et de plaques perforées, placés au-dessus des fragments de coco calibrés. Le système de distribution optimisé permet de répartir équitablement les effluents sur toute la surface du média filtrant.

Lorsque les eaux transitent dans les fragments de coco, ceux-ci les débarrasse des matières en suspension et des pollutions résiduelles dissoutes.

Parallèlement, des bactéries aérobies alimentées en oxygène via un système de ventilation vont se développer sur le média filtrant et digérer le reste des matières polluantes dans les eaux.

Enfin, les effluents transitent par une boîte de prélèvement ou, en cas de besoin, par un poste de relevage avant leur rejet final.

Le rejet des eaux

Pour assurer l’assainissement individuel, notamment dans les habitations avec des terrains réduits, le ministère de la Santé et de l’Environnement a agréé plusieurs dispositifs plus compacts que les filières traditionnelles.

Les agréments sont attribués suite à des tests d’évaluation de l’efficacité du dispositif et des risques qu’il peut présenter sur la santé humaine et l’environnement.

Les filières d’assainissement agréées sont le filtre planté, la micro-station d’épuration et le filtre compact. Le modèle Epurfix appartient à cette dernière catégorie.

Les agréments attribués aux filières agréées portent seulement sur le traitement des eaux usées. Ainsi, lorsque les eaux sortent du massif filtrant Epurfix, elles doivent être infiltrées dans le sol si celui-ci est suffisamment perméable.

Le rejet des eaux peut aussi se faire via le milieu hydraulique superficiel au cas où aucune autre solution d’évacuation ne serait envisageable.

Obtenez un devis gratuit sans engagementmicro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Un système compact

Le filtre compact, tel que le modèle Epurfix, était surtout destiné à remplacer le filtre à sable pour les filières traditionnelles.

Le filtre à sable, également appelé lit filtrant, est un sol reconstitué renfermant du sable siliceux lavé et des graviers.

Des bactéries épuratrices vont se fixer sur ce dispositif de traitement des eaux et digèrent les matières polluantes restantes qu’elles contiennent.

Pour le filtre Epurfix, le sol reconstitué est remplacé par le massif filtrant, c’est-à-dire une seule cuve.

Grâce à la forte capacité d’oxygénation des copeaux de coco et la filtration en profondeur, le mécanisme d’épuration permet une utilisation de la totalité du média filtrant, et pas seulement sa surface comme dans un filtre à sable.

Ceci confère au filtre Epurfix une grande compacité (emprise au sol 5 fois moindre que celle d’un filtre à sable).

L’Epurfix est un système écologique

De nombreux fabricants choisissent actuellement les dérivés de coco comme média filtrant, car c’est une matière première 100 % renouvelable.

Pendant ses années productives, le cocotier peut produire environ 120 fruits par an. L’apport en matière première ne pose donc aucun problème puisqu’une plantation d’un hectare peut contenir jusqu’à plus de 150 cocotiers.

Non seulement ces plantes peuvent absorber une grande quantité de CO2, mais elles sont également faciles à renouveler.

Par ailleurs, les fragments de coco sont des matières premières complètement organiques et 100 % recyclables.

En fin de la vie, ils peuvent être valorisés après stabilisation par le biais d’un compostage ou par chaulage. Le substrat recyclé peut ainsi être utilisé comme amendement et conditionneur des sols pauvres en structure ou en fertilité.

Epurfix : un système performant ?

Selon la marque, les filtres à copeaux de coco sont l’une des meilleures filières d’assainissement autonome des eaux usées. Depuis 1995, ils ont été testés en Amérique du Nord. Ces systèmes ont été également installés et ont fait leurs preuves depuis 2006 en Europe et depuis 2008 aux Antilles-Guyane.

Concrètement, les copeaux de coco présentent des concentrations en MES (matières en suspension) en permanence en dessous des 15 mg/l, alors que le taux de rejet après traitement imposé par l’arrêté du 7 septembre 2009 est de moins de 30 mg/l.

D’autres fabricants préfèrent toutefois la fibre de coco qui présente des caractéristiques similaires, mais qui a une teneur élevée en lignine, soit environ 46 % de son poids.

Outre le fait d’être revalorisable, ce matériau est très résistant à la pourriture et à la moisissure et ne requiert aucun traitement chimique.

De plus, sa capacité d’absorption est 5 fois plus élevée que celle du sable. Tout cela permet à la fibre de coco d’offrir un haut rendement épuratoire et une très longue durée de vie, allant jusqu’à plus de 15 ans.

Entretien du filtre compact Epurfix

L’entretien de la fosse toutes eaux est impératif et c’est à votre charge. Lorsque le taux de remplissage de la cuve avoisine la moitié de sa hauteur utile, vous devriez donc faire appel à un professionnel pour qu’il réalise la vidange des boues.

Cette intervention inclut l’extraction des boues non transformées qui se déposent au fond de la cuve et l’enlèvement du chapeau de flottants crée par les graisses.

Une fois par an, vous devez également contacter un spécialiste de l’assainissement pour faire faire un diagnostic de l’état du massif filtrant, pour nettoyer les augets basculants et les plaques de distribution et pour scarifier les copeaux de coco.

La scarification est importante puisqu’elle favorise le bon écoulement des eaux et les échanges d’oxygène dans le filtre. Ceci limite donc le risque de colmatage en surface du filtre tout en allongeant sa durée de vie.

Au bout de 10 ans, les copeaux de coco doivent toutefois être remplacés, et cette opération peut coûter plusieurs milliers d’euros.

Prix d’un filtre coco Epurfix

Cette gamme de produits n’a rien de particulier et son prix est quasiment similaire à ceux des autres modèles de filtres compacts constitués d’une fosse toutes-eaux et d’un massif filtrant séparés.

En réalité, le prix d’achat de la filière tourne autour de 5 000 euros. Si on inclut le transport, l’installation et la mise en marche du dispositif, attendez-vous à payer environ 8 000 à 11 000 euros.

Comme pour tout autre projet d’assainissement, il faut aussi intégrer dans votre budget les dépenses liées à l’étude de sols qui varie entre 200 et 500 euros ainsi que les couts des contrôles du Service public de l’assainissement non collectif (SPANC).

Ces contrôles se font pendant la phase d’étude de faisabilité de votre projet et avant le remblayage du système.

Ils sont obligatoires pour que ce service puisse approuver la conformité de votre filière d’assainissement avec les normes en vigueur. Le coût de chaque intervention est d’environ 100 à 200 euros.

Avantages et limites de la filière

Pour finir, rappelons que malgré son prix un peu élevé, l’installation d’un filtre coco Epurfix est un investissement raisonnable, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Filière compacte : emprise au sol moins de 10 m2,
  • Rapide à installer : le dispositif peut être mis en marche en moins de 2 jours,
  • Installation sur tous types de terrains, même en présence de nappe phréatique,
  • Système éligible au Prêt à Taux Zéro, dont le montant peut aller jusqu’à 10000 euros,
  • Entretien réduit : le système ne comporte aucun équipement électromécanique,
  • Fonctionnement sans énergie : le système est passif et utilise uniquement le processus d’épuration biologique.

Notez toutefois que cette filière doit être installée exclusivement sur un réseau séparatif. La raison est qu’elle ne supporte pas les variations de débit associées à une collecte d’eaux de pluie.

De plus, n’oubliez pas que le coût du remplacement du média filtrant doit se faire tous les 10 à 15 ans. Cette opération génère un coût supplémentaire pouvant se chiffrer en milliers d’euros. C’est donc un élément que vous devez prendre en compte dans le coût total de la filière.