L’assainissement d’une maison qui n’est pas raccordée au tout-à-l’égout est communément appelé assainissement non collectif (ANC). Pour pouvoir en installer un, le budget à prévoir ne se limite pas au prix du dispositif.

En tant que propriétaire du logement, vous devez également payer une redevance relative aux frais de contrôle de l’ANC avec, souvent, quelques rénovations ou entretiens à réaliser…

Faisons donc le bilan du prix de l’assainissement d’une maison.

Le prix de l’assainissement d’une maison : entre 5 000 et 10 000 euros

À titre indicatif, il est possible de définir le prix d’achat d’un système ANC. Pour ce faire, il suffit de se baser sur le nombre d’équivalents-habitant. Cette unité de mesure de l’assainissement ne prend pas en considération le nombre d’occupants réels de votre maison, mais plutôt sur son potentiel d’occupation.

En Bref, un équivalent habitat (EH) équivaut à une pièce principale (PP).

Selon la législation française, une PP est une pièce :

  • Dédié au séjour ou au sommeil, y compris les bureaux, les salles de jeux, etc.
  • Qui mesure au moins 2,30 mètres de hauteur sous plafond,
  • D’une surface minimum de 7 m2 ;
  • Dotée d’une ouverture pour aérer l’intérieur et laisser passer la lumière.
prix-assainissement-maison

L’assainissement d’une maison demande d’important travaux, qui peuvent faire grimper le coût très vite !

En vous basant sur ces éléments, vous pouvez le nombre de PP de votre maison, et donc le prix d’achat de votre système ANC :

  • Pour un logement de moins de 6 EH, le dispositif coûte entre 5 000 et 8 000 euros HT,
  • Pour 7 à 10 EH, il faut prévoir entre 7 000 à 10 000 euros HT,
  • À partir de 11 EH, les prix débutent à 8 500 euros HT.

Voilà en général le budget nécessaire pour acheter votre dispositif. Dans la plupart des cas, cela inclut le transport et l’installation de l’équipement.

Mais il faut aussi ajouter à cela les coûts annexes relatifs aux contrôles et à l’entretien de votre système ANC.

Les dépenses liées aux contrôles et entretiens

Le choix d’un équipement ANC ne doit pas se faire à la légère puisque c’est un gros investissement et c’est un système régi par la loi. Bien que facultative, une étude de la filière peut donc s’avérer nécessaire pour identifier le modèle adapté, mais aussi pour optimiser son coût d’installation.

Cette opération coute entre 200 et 500 euros.

Obtenez un devis gratuit sans engagementmicro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Les communes ont également leur propre Service public d’Assainissement non collectif (SPANC) dont la mission est de contrôler votre assainissement. Une fois votre installation mise en place, le délégataire de ce service vérifiera alors la mise en conformité des travaux.

Le cout de cette intervention oscille entre 50 et 350 euros.

Si le SPANC constate que votre installation ne respecte pas les réglementations en vigueur, alors, vous devez prévoir un budget supplémentaire pour sa remise aux normes. Au cas où une réhabilitation totale serait nécessaire, le montant de l’opération peut aller jusqu’à 8 000 à 10 000 euros. C’est notamment pour cela qu’il est fortement recommandé de confier l’installation de votre ANC à un professionnel agréé.

Conclusion

Voilà donc les principales dépenses liées à l’achat, au contrôle jusqu’à la première mise en marche de votre ANC. Enfin, n’oubliez pas qu’il faut rajouter les coûts des vidanges.

Bien que cela puisse représenter un coût important, sachez toutefois que la mise en place d’un système ANC agréé est obligatoire si vous n’être pas raccordé au réseau d’assainissement collectif. Faites appel à un spécialiste agréé pour son installation et vous pourriez profiter de nombreux avantages (éco-prêt à taux zéro, TVA à 10 %, etc.), sous certaines conditions.