La station épuration est un dispositif d’assainissement autonome et son installation relève des compétences du SPANC (Service public d’Assainissement non collectif). En effet, vous devez passer par ce service pour vérifier la conformité réglementaire de votre projet de traitements des eaux usées.

Mais avant cela, vous devez choisir le type de station d’épuration à mettre en place. En général, on trouve trois principaux modèles sur le marché : la station d’épuration en béton, celle en plastique (PE) et celle en plastique renforcé aux fibres de verre (PRV).

Dans ce dossier, nous allons nous intéresser essentiellement à cette dernière solution, tout simplement parce que c’est actuellement l’un des matériaux les plus fiables du marché.

Définition d’une station d’épuration

station-epurationCe dispositif permet d’assainir les eaux usées en combinant trois phases (prétraitement, traitement et clarification finale). Il fonctionne selon un principe de dégradation biologique de la pollution des effluents par des micro-organismes présents naturellement dans les effluents. Le procédé est donc plus respectueux de l’environnement puisqu’il n’utilise aucun produit chimique.

Pour certains modèles, les trois processus d’épuration peuvent être réalisés dans différentes cuves. Mais pour d’autres gammes, comme celle proposée par Tricel, la station d’épuration peut être mono-cuve.

Ainsi, les trois phases suscitées se déroulent dans un seul et même contenant constitué de trois compartiments différents. On parle alors de micro-station d’épuration puisque le dispositif est très compact.

Pourquoi choisir le PRV ?

Le béton est certes un matériau historique qui est encore très apprécié pour sa robustesse. Toutefois, la station d’épuration fabriquée avec ce matériau est lourde, difficile à installer et implique des couts élevés lors de sa mise en place.

Obtenez un devis gratuit sans engagement"micro-station

text-lines-1-300x300

Vous serez mis en contact avec :

  • Un expert de l'assainissement
  • Dans votre région
  • Qui étudiera votre projet personnalisé
  • Gratuitement
  • Sans engagement

Devis gratuit

Quant au plastique, c’est un matériau moins lourd que le béton. La station d’épuration en PE permet donc une installation facile et des travaux moins importants.

Le PRV est aussi du plastique, mais il est renforcé en fibres de verre. Il dispose donc d’une plus grande résistance au milieu aquatique et d’une durée de vie allongée.

Comment fonctionne la micro-station d’épuration Tricel en PRV ?

Dans sa gamme de micro-stations d’épuration, Tricel propose 6 modèles mono cuves pouvant traiter les eaux usées domestiques des logements de 2 jusqu’à 20 Équivalent-Habitants.

Ces dispositifs fonctionnement selon la technologie dite à culture fixée. Le processus se fait donc en trois étapes :

  • Prétraitement : Dans un premier compartiment, les matières lourdes sont séparées des liquides et se déposent au fond de la cuve. Une première phase de digestion anaérobie par des microorganismes commence le processus d’épuration.
  • Traitement : Dans un autre compartiment contenant des supports bactériens en nid d’abeilles, les effluents sont alimentés en oxygène. Ce qui permet aux bactéries présentes dans l’eau de s’y déposer, de se développer et de digérer les polluants résiduels.
  • Clarification : Les dernières boues qui restent dans les eaux se déposent au fond de la cuve par décantation et seront ramenées dans le premier compartiment. Quant aux eaux épurées, elles seront directement rejetées dans la nature.

À noter que la marque Tricel propose également des systèmes multi-cuves dont les dimensions peuvent aller jusqu’à 500 EH. Quel que soit le modèle choisi, sachez que c’est une filière agréée et qui permet d’assainir les eaux usées avec un rendement épuratoire jusqu’à 99 %.